Nantes, le trou normand

  • A
  • A
Nantes, le trou normand
Partagez sur :

FOOTBALL - Nantes s'est lourdement incliné face au Havre, lundi lors de la 13e journée de Ligue 2 (4-0).

Invaincu depuis près de trois mois et une défaite face à Caen, le FC Nantes a subi sa deuxième défaite de la saison, jeudi au Havre, pour le compte de la 13e journée de Ligue 2 (4-0). Les Normands, qui ne réussissent décidément pas aux Canaris, prennent donc la deuxième place du classement, à six points de son voisin caennais.A six jours du départ de la neuvième édition de la Transat Jacques-Vabre au Havre, un vent mauvais a soufflé lundi sur le FC Nantes qui n'est pas près d'oublier ses deux passages en Normandie cette saison: cueillis à froid dès la 1ere journée à Caen (1-0), les Canaris avaient depuis redressé la barre pour s'installer confortablement parmi le trio de tête de la Ligue 2. Leur deuxième voyage dans la région aura été bien plus pénible, puisque c'est la valise pleine de buts que les hommes de Gernot Rohr regagnent leurs pénates, avec un lourd 4-0 qu'ils n'avaient pourtant pas vu venir. Car même avec un Darcheville affaibli par un virus, Nantes n'a pas été inquiété plus que cela au cours d'une première période bien pauvre en occasions de buts, pendant laquelle le HAC, s'il a globalement eu la maîtrise du ballon, n'est pas parvenu à tirer profit de sa domination, à l'image d'un Diallo bien maladroit sur une reprise ratée au point de penalty (29e).Le score nul à la pause laisse la porte ouverte à tous les scénarii après le repos, et c'est Le Havre qui ne tarde pas à faire basculer le match du bon côté, sans doute conscient de la faiblesse de l'adversité incarnée par ce FCN bien tendre et d'une maladresse technique parfois affligeante à l'image de ces coups de pied arrêtés de Darbion qui ne trouvent jamais preneur. La première grosse alerte sur le but des Canaris arrive lorsque M. Fautrel, en train de sortir un carton jaune à Pierre pour un tacle par derrière sur l'ancien Nantais Diallo, laisse ce dernier rapidement jouer le coup franc pour Lesage qui, malgré plusieurs passements de jambes, ne parvient pas à tromper Kamenar, la reprise aux 18 mètres de Le Marchand filant au ras du poteau droit (53e).Quatre buts en un petit quart d'heureCe n'est que partie remise pour les hommes de Cédric Daury qui, en l'espace d'un petit quart d'heure, font vivre un véritable calvaire à leur rival: c'est d'abord Noro qui, de la tête au second poteau, prend le dessus sur Tall après un service limpide de Diallo (57e), c'est ensuite Bonnet qui combine parfaitement avec Diallo côté droit avant de servir au second poteau... Noro pour le doublé (63e), puis Aït Ben Idir qui exploite parfaitement d'un tir croisé à ras de terre une passe en retrait de Diallo (65e), le Malien, intenable, servant ensuite de la gauche Lesage pour une tête plongeante qui ne laisse aucune chance à Kamenar (71e). Le FCN prend l'eau de toutes parts et concède même un penalty lorsque Pierre sèche Diallo dans la surface. Mais Baseya, tout juste entré en jeu, croise trop sa frappe qui passe au ras du poteau droit d'un Kamenar parti du mauvais côté (79e). Ce même Baseya se créera une ultime occasion d'un coup de tête juste à côté sur un service du précieux Bonnet (89e), mais le score en restera là, implacable pour une équipe de Nantes qui a intérêt à se remobiliser si elle veut éviter de vivre une nouvelle période de trouble.