Nantes débute bien mal

  • A
  • A
Nantes débute bien mal
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Le Mans a battu Nantes (2-0), sur sa pelouse, en clôture de la première journée.

Le Mans a battu Nantes (2-0), sur sa pelouse, en clôture de la première journée. En vingt-quatre heures seulement, la Beaujoire a vu tout et son contraire. Du prestige et des sourires, dimanche lors du match de gala entre les ex-champions du monde de France 98 et une sélection d'anciennes vedettes européennes (4-2) pour les victimes de la tempête Xynthia. Un naufrage et des soupirs, ce lundi soir lors de la première sortie du FC Nantes cette saison en Ligue 2. Devant leur public, encore meurtri par le parcours chaotique de son club de coeur l'an passé, les Canaris ont montré qu'ils étaient loin de se faire une place dans l'ascenseur pour la Ligue 1, leur objectif pour cet exercice 2010-11. Face au Mans, un autre et bien plus sérieux prétendant à la montée, les hommes de Baptiste Gentili n'ont rassuré personne (0-2). Leurs rares frappes ont à peine inquiété Ovono, le gardien manceau. Leurs visiteurs, une équipe à peine reléguée et désertée par ses meilleurs joueurs cet été à l'image de Le Tallec et Maïga, ont été guère plus inspirés, mais eux au moins ont été cruellement efficaces sur coups de pied arrêtés. Résultat: c'est par une défaite à domicile méritée que les Nantais ont entamé leur saison. Un revers né de trois minutes cauchemardesques qui ont suffi au Mans pour faire la différence d'abord, le trou ensuite. Zerka touche du bois C'est Helstad qui, peu avant le quart d'heure de jeu, a permis aux Sarthois d'ouvrir la marque en venant couper de la tête un corner très rentrant frappé par Al-Bahri (1-0, 13e). Puis Cerdan, suite à un coup franc joué à deux plein axe aux vingt mètres, a doublé la mise en trompant Kamenar d'une frappe rasante (2-0, 16e). Deux buts qui ont plombé le moral de Cheyrou et ses partenaires, trop brouillons pour inverser la tendance. Même le carton rouge infligé à Adénon, qui a récolté un deuxième jaune après avoir empêché Zerka de jouer rapidement un coup franc, n'a pas permis au FCN de sortir la tête de l'eau, sous les yeux d'un président Waldemar Kita perplexe. Bekamenga a bien tenté de réveiller les siens à une dizaine de minutes du coup de sifflet final (77e), mais sa tentative a une fois de plus fui le cadre d'Ovono. Les joueurs d'Arnaud Cormier n'avaient pas besoin de ça, ni du poteau de Zerka (90e), pour bien démarrer leur saison.