Nancy se ressaisit

  • A
  • A
Nancy se ressaisit
Partagez sur :

En petite forme ces dernières semaines, Roanne et Nancy s'affrontaient ce vendredi à Vacheresse avec un objectif commun: relancer la machine pour justifier un rang pour le moins flatteur en championnat. Emmenés par un Darden irrésistible, les Lorrains sont parvenus à leurs fins, s'imposant 74-78 et revenant ainsi à hauteur de la Chorale au classement.

En petite forme ces dernières semaines, Roanne et Nancy s'affrontaient ce vendredi à Vacheresse avec un objectif commun: relancer la machine pour justifier un rang pour le moins flatteur en championnat. Emmenés par un Darden irrésistible, les Lorrains sont parvenus à leurs fins, s'imposant 74-78 et revenant ainsi à hauteur de la Chorale au classement. Orphelins de Linehan, les Nancéiens déploraient ces dernières semaines leur manque d'impact. Vaincus lors de leurs trois dernières sorties - Semaine des As comprise - les hommes de Jean-Luc Monschau avaient à coeur de repartir de l'avant ce vendredi. Eux qui à l'automne dernier déjà avaient mis un terme à trois revers en débutant une série victorieuse de sept matches. Mission accomplie, aux dépens de Roannais qui ont encaissé ce soir une quatrième défaite en cinq rencontres... A leur décharge, les protégés de Jean-Denys Choulet se sont efforcés de ne jamais lâcher, poussés par un public venu une nouvelle fois en masse à la Halle Vacheresse. Même reléguée à 14 longueurs au début du deuxième quart-temps, la Chorale a su se montrer suffisamment vaillante pour recoller au score, et offrir un final à suspense à ses supporters. D'abord cueilli à froid par un Grant aux allures d'étoile filante dans ce match, Roanne n'a eu de cesse de courir après le score, encaissant notamment un 14-0 pour boucler le premier acte avec un passif de neuf points (11-20). A coups de shoots primés, trois en l'espace de cinq minutes, Braud a très vite remis les pendules à l'heure, permettant aux siens de revenir à deux unités peu avant la pause, à la faveur d'une interception modèle (30-32). Seulement malgré l'appui de Mipoka hors de la raquette, et une égalisation acquise dès la 23e minute (44-44), les "Choristes" ont rechuté, enfoncés par un Darden crédité au total de 28 points et grand artisan d'un cinglant 12-0 qui aurait achevé plus d'une formation (44-56, puis 55-66 au terme de la troisième période). Uche et Page, pourtant, ont eu le mérite d'y croire jusqu'au bout, comblant le retard des leurs et permettant à la Chorale de virer en tête à quelques secondes du buzzer (70-68). En vain. Faute de discipline, les Roannais n'ont pu tenir le cap, se laissant finalement déborder dans le "money time" (74-78). Voilà le Sluc de nouveau sur le podium de l'élite, à hauteur de sa victime du jour et d'un leader choletais qui aura cependant l'occasion de prendre deux longueurs d'avance sur ce tandem, samedi, sur le parquet de l'Asvel.