Nancy peut souffler

  • A
  • A
Nancy peut souffler
Partagez sur :

Pendant que Nanterre étrillait une Asvel inquiétant (97-81), Nancy est reparti de l'avant ce samedi lors de la suite de la 11e journée de Pro A en dominant Pau-Lacq Orthez (73-66). Le Sluc revient à hauteur de Gravelines-Dunkerque et accompagné de Chalon qui a logiquement dominé Poitiers (81-55) pour prendre la tête. Enfin, Le Mans s'accroche après sa nette victoire face à Hyères-Toulon (101-79).

Pendant que Nanterre étrillait une Asvel inquiétant (97-81), Nancy est reparti de l'avant ce samedi lors de la suite de la 11e journée de Pro A en dominant Pau-Lacq Orthez (73-66). Le Sluc revient à hauteur de Gravelines-Dunkerque et accompagné de Chalon qui a logiquement dominé Poitiers (81-55) pour prendre la tête. Enfin, Le Mans s'accroche après sa nette victoire face à Hyères-Toulon (101-79). Leur réaction était attendue. Étrillé à Vitoria cette semaine en Euroligue (92-55), plus bas que terre même à la pause (42-21), Nancy retrouvait ce samedi le championnat, juste de l'autre côté des Pyrénées puisque le calendrier lui offrait un déplacement dans le Béarn face à Pau-Lacq-Orthez. Restant sur trois défaites consécutives, le Sluc n'avait guère le choix. Et les Lorrains ont répondu présent même face à un Elan Béarnais toujours accrocheur au Palais des Sports. Akingbala a notamment permis aux hommes de Jean-Luc Monschau de se détacher, le Nigérian terminant avec une évaluation de 23 tandis que Jamal Shuler finit meilleur scoreur avec 17 points. Ce succès précieux stoppe la série difficile des Nancéens, encore orphelins de Nicolas Batum. Il faudra en plus continuer à surveiller Chalon. Sans surprise, l'Elan a aisément dominé le Poitiers d'Evan Fournier (81-55), s'appuyant sur le show Aminu, terminant MVP avec 19 points et 11 rebonds. Consistant, avec des Delaney et Evtimov également bien présents, Chalon en profite pour chiper le fauteuil de leader à Gravelines, vainqueur d'Orléans (92-58) vendredi. Derrière, Le Mans s'accroche à un point du trio de tête. Les Sarthois n'ont en effet pas tremblé sur le parquet de Hyères-Toulon, s'imposant 101-79 grâce à une nouvelle énorme performance de Taylor Rochestie, l'homme en or du MSB en ce début de saison (29 points et 9 passes décisives). Bien loin d'une Asvel qui ne cesse de décevoir. Certes, Parket et Turiaf sont partis, accentuant les doutes d'un collectif qui a encore coulé sur le parquet du promu Nanterre, vainqueur 97-81. Edwin Jackson, auteur de 24 points, ne pouvait pas tout faire... Le promu frappe encore après sa victoire à Poitiers et peut envisager le derby francilien face à Paris-Levallois le week-end prochain avec ambition...