Nancy peut souffler

  • A
  • A
Nancy peut souffler
Partagez sur :

Poussé dans ses derniers retranchements par Dijon, ce vendredi soir lors de la 1ère journée de Pro A, Nancy s'en est finalement sorti (76-70) grâce à Akin Akingbala (21 points, 11 rebonds) et Nicolas Batum (17 points, 6 passes). Mais le promu, porté par Bobby Dixon (16 points, 6 rebonds), n'a pas démérité.

Poussé dans ses derniers retranchements par Dijon, ce vendredi soir lors de la 1ère journée de Pro A, Nancy s'en est finalement sorti (76-70) grâce à Akin Akingbala (21 points, 11 rebonds) et Nicolas Batum (17 points, 6 passes). Mais le promu, porté par Bobby Dixon (16 points, 6 rebonds), n'a pas démérité. Pour une entrée, elle était très copieuse ! En déplacement à Dijon, promu en Pro A cette saison, Nancy a eu du mal à dicter sa loi en ouverture du championnat. Il a fallu un bon Nicolas Batum (17 points, 6 passes) et un grand Akin Akingbala (21 points, 11 rebonds) pour que le Sluc arrive à l'emporter sur le fil (76-70). "Akin a fait un gros chantier à l'intérieur, a réagi l'ailier des Portland Trail Blazers sur Sport+. On est montés plusieurs fois à +10 et on aurait pu les mettre à distance à la mi-temps. Mais on s'est un peu relâchés, on était peut-être un peu trop confiants..." L'essentiel est donc assuré pour une équipe lorraine qui, d'ici une ou deux semaines, devrait être encore plus à l'aise. La JDA, de son côté, peut avoir quelques regrets après être revenue à deux points seulement du Sluc dans le money-time (70-72, 39e), grâce notamment à un Bobby Dixon déchaîné (16 points, 6 rebonds, 8 passes). "Il ne manquait pas grand-chose, a affirmé David Melody. A chaque fois qu'on est revenus dans le match, on a fait des petites erreurs, des balles perdues... On a fait un bon match, mais il y a des petits détails à corriger." Il n'y a pas eu d'orgie à longue distance en premier quart-temps (0/7 pour Dijon, 0/6 pour Nancy), loin de là, mais un festival de belles actions avec, dans le rôle principal, un Nicolas Batum au four et au moulin. Au dunk d'abord, à l'interception ensuite, à la passe enfin sur un alley-oop spectaculaire conclu par Akin Akingbala. Omniprésent sous le cercle, le pivot nigérian est, plus que les autres, celui qui a permis au Sluc de faire la course en tête (17-14, 10e). Mais Jamal Shuler, Adrien Moerman et bien sûr, "Batman" ont eux aussi permis aux hommes de Jean-Luc Monschau, plus complémentaires, de faire un premier break face à une JDA trop dépendante du rendement de Sean Marshall (36-26, 20e). Paris-Levallois leader provisoire A +12 en faveur des Nancéiens au retour des vestiaires, le match aurait pu être plié. Mais la mainmise de Dijon au rebond offensif et la réussite retrouvée de David Melody et Andre Harris ont réveillé les joueurs de Jean-Louis Borg, presque revenus à hauteur grâce à un 8-0 auquel Adrien Moerman a mis un terme sur un shoot heureux au buzzer (47-50, 30e). Sur un tir à trois points de Bobby Dixon, les Bourguignons ont même égalisé, moment choisi par Nicolas Batum pour sortie de sa boîte, emmenant dans son sillage Pape-Philippe Amagou et John Linehan (63-54, 34e). Cette fois, la JDA n'y a pas survécu, malgré un dernier sursaut d'orgueil. Le champion a tenu bon. Mais le promu n'a pas déçu. Le Paris-Levallois non plus. Même sans sa recrue estivale Philippe Da Silva, désigné MVP de Pro B la saison dernière avec Evreux, le club francilien a pris le meilleur sur une équipe du Havre que beaucoup annoncent en queue de peloton en fin de saison (88-72). Un large succès rendu possible grâce au gros match d'Eric Chatfield (27 points, 6 rebonds, 3 passes), bien épaulé par Jawad Williams (19 points, 5 rebonds) et Lamont Hamilton (15 points, 10 rebonds). Leader provisoirement du championnat, le PL devance Pau-Lacq-Orthez, qui s'est imposé sur le parquet de Hyères-Toulon (89-75). Mais sans Rick Hughes, et miné par de gros problèmes financiers, le HTV n'était pas suffisamment armé. Les trois plus belles actions de Dijon-Nancy (vidéo LNB)