Nancy face à la montagne Vitoria

  • A
  • A
Nancy face à la montagne Vitoria
Partagez sur :

Nancy accueille Vitoria, jeudi, lors de la 4e journée de l'Euroligue. Après avoir frappé fort en s'imposant sur le parquet de l'Asvel de Parker et Turiaf (92-77) en championnat, le Sluc devra réaliser une nouvelle prouesse face aux Espagnols. Malgré le niveau extrêmement relevé du groupe A, les Basques sont invaincus cette saison sur la scène européenne.

Nancy accueille Vitoria, jeudi, lors de la 4e journée de l'Euroligue. Après avoir frappé fort en s'imposant sur le parquet de l'Asvel de Parker et Turiaf (92-77) en championnat, le Sluc devra réaliser une nouvelle prouesse face aux Espagnols. Malgré le niveau extrêmement relevé du groupe A, les Basques sont invaincus cette saison sur la scène européenne. C'est une montagne qui attend Nancy, jeudi en Euroligue. L'obstacle Villeurbanne, parfaitement négocié dimanche en Pro A, n'était qu'un petit col à côté de celui que devront franchir Nicolas Batum et ses partenaires en coupe d'Europe. Difficile de se dire que Tony Parker ou Ronny Turiaf ne jouent pas dans la même catégorie que les Basques. Pourtant collectivement, c'est le cas ! Les joueurs du Caja Laboral Vitoria sont invaincus après trois matches et quels matches: Fenerbahce, Cantu et l'Olympiakos, rien que ça. Autant dire qu'une victoire au Palais des Sports serait synonyme d'exploit. Mais après son succès face à Bilbao (87-73), le Sluc a prouvé qu'il ne lâcherait rien à domicile. Et face aux jeunes Tricolores Thomas Heurtel et Kevin Séraphin, de retour sur les parquets français, "Batman" aimera certainement montrer qu'il est l'un des deux patrons du basket national. "C'est le match le plus difficile de notre saison." Jean-Luc Monschau annonce la couleur, sur le site officiel de la compétition. Même avis pour l'intérieur Moussa Badiane: "C'est une équipe très dangereuse avec des joueurs très talentueux, ce sera un véritable défi". Mais Nancy a du répondant et une éventuelle qualification passe forcément par un parcours impeccable à la maison. Les Basques en ont conscience et se méfient de Nicolas Batum, mais pas seulement. "Nous savons l'importance de cet ailier dans l'équipe, confie l'arrière Brad Oleson. Mais ils ont beaucoup d'autres joueurs de haut niveau et nous devrons être actifs pour arrêter leur jeu athlétique." Justement, Nancy pourra compter sur le retour du puissant Akin Akingbala, absent à Fenerbahce.