Nancy, Cantu peut basculer...

  • A
  • A
Nancy, Cantu peut basculer...
Partagez sur :

Dans un groupe A extrêmement homogène, Nancy joue une partie de son destin en Euroligue, jeudi soir contre Cantu. Battus en Italie lors de la phase aller (80-69), les Lorrains doivent l'emporter à domicile pour garder leurs chances de qualification intactes, de préférence avec 12 points d'avance. Une mission délicate pour le Sluc, surtout après son premier revers en championnat (78-80), concédé samedi au Mans.

Dans un groupe A extrêmement homogène, Nancy joue une partie de son destin en Euroligue, jeudi soir contre Cantu. Battus en Italie lors de la phase aller (80-69), les Lorrains doivent l'emporter à domicile pour garder leurs chances de qualification intactes, de préférence avec 12 points d'avance. Une mission délicate pour le Sluc, surtout après son premier revers en championnat (78-80), concédé samedi au Mans. Rester invaincu à domicile. Voici le défi imposé à Nancy, jeudi face à Cantu, lors de la sixième journée de l'Euroligue. Le Top 16 européen est à ce prix. Dans un groupe A extrêmement équilibré, Nicolas Batum et ses partenaires peuvent encore viser les sommets, à condition de ne pas céder au Palais des Sports Jean-Weille. Une défaite placerait en effet les hommes de Jean-Luc Monschau à la dernière place de la poule, condamnant le Sluc à créer un exploit à l'extérieur pour espérer se qualifier. "Si on veut avoir une chance de les battre, nous devons commettre un minimum d'erreurs", prévient le coach lorrain sur le site de la compétition. Le technicien n'a pas apprécié les inattentions de ses hommes, samedi au Mans, conduisant à la première défaite du Sluc en Pro A (78-80). En Italie, les maladresses nancéiennes avaient également coûté cher. Pour son entrée en lice en Euroligue, le champion de France avait quitté Cantu avec une défaite logique (69-80). A cause notamment de 20 balles perdues et d'une réussite aux lancers francs médiocre (12/24), Nancy s'était écroulé en seconde période. Basile: "La pression est sur Nancy" Depuis, les coéquipiers d'Adrien Moerman se sont repris, signant deux victoires en deux rencontres à domicile, sur la scène européenne. L'arrière italien du Bennet, Gianluca Basile, sait l'importance de l'échéance pour les deux formations: "C'est un match clef pour notre parcours en Euroligue. La pression est sur Nancy car ils ne peuvent pas perdre chez-eux dans un tel groupe. Nous sommes prêts pour une grande bataille." Impossible aujourd'hui d'affirmer qui seront les quatre qualifiés de la poule. Les six équipes ont encore des chances équivalentes d'accéder au Top 16. D'où l'importance pour le Sluc de battre les Italiens, voire de rattraper le point-average du match aller (-11). En cas d'égalité, le moindre détail aurait son importance. Heureusement pour les Nancéiens, avec la présence de Kenny Grant, le groupe se présente au complet. Les Transalpins ne peuvent, eux, pas en dire autant: leur raquette est privée du Serbe Marko Scekic, auteur de 11 points à l'aller. Une bonne nouvelle pour un secteur intérieur lorrain souvent malmené au rebond. Justement, derrière Nancy, c'est tout le basket français, privé de Top 16 depuis 2007, qui souhaite rebondir...