Nancy, bête noire du Mans

  • A
  • A
Nancy, bête noire du Mans
Partagez sur :

Pour la troisième fois de la saison et la deuxième fois en quatre jours, Nancy a dominé Le Mans, vendredi soir en ouverture de la 23e journée de Pro A (76-75). Une cinquième victoire de rang pour des Lorrains en pleine bourre, alors que les Sarthois voient eux s'envoler une belle occasion de consolider leur huitième place.

Pour la troisième fois de la saison et la deuxième fois en quatre jours, Nancy a dominé Le Mans, vendredi soir en ouverture de la 23e journée de Pro A (76-75). Une cinquième victoire de rang pour des Lorrains en pleine bourre, alors que les Sarthois voient eux s'envoler une belle occasion de consolider leur huitième place. Le Mans n'est pas à l'aise face aux cadors, c'est plus qu'une évidence cette saison. Incapables de l'emporter face à Cholet et Chalon, les Sarthois ont confirmé cette statistique à Nancy, s'inclinant d'un souffle dans les toutes dernières secondes d'un match où ils auront longtemps couru après le score (75-76). Une défaite qui fait mal puisque les Lorrains, déjà vainqueurs du match aller à Antarès (79-76), ont sorti mardi Antoine Diot et ses partenaires de la Coupe de France, encore dans leur salle, aux portes des quarts de finale (75-70). Autant dire que le meneur international, qui termine avec 10 passes décisives, avait du mal à évacuer au terme de ce nouveau match sous tension. "Ça fait chier..., avouait-il, le regard noir, devant les caméras de Sport+. Et on échoue à un point avec un lancer franc qu'on rate..." Le scénario de la rencontre a, il est vrai, de quoi faire enrager les hommes de J.D. Jackson. Surtout son épilogue. Malgré 12 points de débours à l'entame du dernier quart (53-65), les Manceaux, revenus à hauteur sur un dunk de Kahudi (67-67, 35e), étaient relégués à six longueurs (69-75, 67e), avant un finish endiablé dans le sillage d'Acker et Kakiouzis. Mais Dewar, qui obtenait trois lancers francs pour une faute de Samnick, n'en transformait que deux. Rageant mais finalement logique, au vu d'une rencontre que les Nancéiens auront entamé du bon bout, menant largement les débats à la pause (51-39). Meilleur marqueur du championnat, Tremmell Darden aura lui fait le métier lors de ce premier acte, finissant avec 19 points à 8/12 aux tirs. Son compatriote Alex Acker, parfait aux tirs primés (3/3) et auteur de 21 points, n'aura pas réussi à sauver le MSB, malgré l'apport de J.P. Batista (14 points, 11 points et 7 passes décisives). Une douzième défaite cette saison qui pourrait leur coûter cher dans la course aux play-offs, surtout si Pau l'emporte à Orléans samedi, lors de la fin d'une 23e journée où Nancy guettera de son côté les résultats de Cholet ou Chalon. Un trio toujours solidement accroché au podium.