Nancy a ses Basques

  • A
  • A
Nancy a ses Basques
Partagez sur :

Battu à Cantu pour son entrée en Euroligue (80-69), Nancy est déjà sous pression dans un groupe A très relevé. Le Sluc accueille Bilbao, jeudi soir lors de la 2e journée, et serait bien inspiré de créer un petit exploit dans sa salle, face au finaliste du dernier championnat espagnol. Et il faudra forcément réaliser des prouesses pour atteindre le Top 16.

Battu à Cantu pour son entrée en Euroligue (80-69), Nancy est déjà sous pression dans un groupe A très relevé. Le Sluc accueille Bilbao, jeudi soir lors de la 2e journée, et serait bien inspiré de créer un petit exploit dans sa salle, face au finaliste du dernier championnat espagnol. Et il faudra forcément réaliser des prouesses pour atteindre le Top 16 européen. On ne plaisante pas en Euroligue. Lorsqu'on perd son premier match, face à l'adversaire le plus accessible du groupe, la qualification se complique sérieusement. Défait à Cantu mercredi dernier (80-69), Nancy est bien placé pour le savoir. Auteur d'un début de championnat irréprochable et meilleur élève de Pro A, le Sluc est déjà dos au mur dans la compétition la plus relevée d'Europe. A l'heure de recevoir Bilbao, large vainqueur de l'Olympiakos lors de la première journée (76-61), Nicolas Batum parle déjà d'une échéance "cruciale", sur le site de la LNB. Il reste neuf matches de poule à disputer pour les Lorrains, face à des adversaires plus impressionnants les uns que les autres (Fenerbahçe, Vitoria...). Pour prendre l'une des quatre premières places qualificatives, il faudra impérativement s'offrir quelques surprises, notamment à domicile, au Palais des Sports Jean Weille. "Pour Nancy, ça sera un énorme défi, prévient Jean-Luc Monschau. Déjà finaliste de la Ligue espagnole, Bilbao est encore plus fort après l'arrivée de nouveaux joueurs, qui sont bons et qui ont aussi de l'expérience dans la compétition, ajoute l'entraîneur nancéien sur le site de l'Euroligue. Après leur première victoire contre l'Olympiakos de 15 points, qui peut douter sur le potentiel de cette équipe ?" Outres l'intérieur américain D'Or Fisher et l'ailier espagnol Alex Mumbru, à surveiller de près, Nicolas Batum retrouvera le Letton Janis Blum, auteur de 32 points à l'Euro contre les Bleus. La formation basque possède un collectif solide et le danger pourra venir de partout. La tâche s'annonce donc très compliquée mais pas impossible pour Adrien Moerman et ses partenaires. Nous savons ce que nous avons à faire, avance justement l'intérieur français. Courir, produire une défense agressive et ne pas faire les mêmes erreurs que face à Cantu." Une nouvelle défaite jeudi et la suite de la compétition s'inscrirait déjà en pointillés. Intraitable cette Euroligue...