Nadal veut rebondir

  • A
  • A
Nadal veut rebondir
Partagez sur :

La perte du statut de numéro 1 mondial au profit de Novak Djokovic et le caractère invincible du Serbe ont marqué la saison de Rafael Nadal. Se consolant grâce aux trophées de Roland-Garros et de la Coupe Davis, le Majorquin n'en a pas pour autant oublié son échec aux Masters. En se lançant dans une autocritique de fin de saison, il montre son envie de réaction lors du prochain exercice.

La perte du statut de numéro 1 mondial au profit de Novak Djokovic et le caractère invincible du Serbe ont marqué la saison de Rafael Nadal. Se consolant grâce aux trophées de Roland-Garros et de la Coupe Davis, le Majorquin n'en a pas pour autant oublié son échec aux Masters. En se lançant dans une autocritique de fin de saison, il montre son envie de réaction lors du prochain exercice. Rafael Nadal a vécu une saison 2011 en deçà de ses attentes. L'Espagnol y a perdu son fauteuil de numéro 1 mondial et s'est heurté à Novak Djokovic de manière récurrente tout au long de l'année. Mais plutôt que d'essayer d'oublier ses difficultés, le numéro 2 au classement ATP s'est efforcé de les analyser pour ne pas les subir lors du prochain exercice. "En 2011, il y a eu des moments où il m'a manqué un plus. J'ai été trop prévisible à de nombreux moments de la saison. Il faut que je me rattrape en 2012, en avril si ce n'est en janvier", a-t-il annoncé dans un entretien donné à El Pais. La phase de reconquête dans laquelle se lance le natif de Majorque est indissociable de ses mano a mano perdus face à Novak Djokovic qui ont quelque peu touché son moral. "Ça a été bien dans ma tête pendant la première moitié de l'année. Pas parfait, car il m'a manqué "un poil de technique" dans les parties contre Djokovic. Il est clair que quand tu l'as, la tête répond mieux", a-t-il confié. Après s'être cassé les dents sur le Serbe lors des Masters 1000 du début de saison, "Rafa" a subi sa loi à Wimbledon et à l'US Open. Six défaites en six confrontations, le statut de numéro 1 mondial ne pouvait pas rester sa propriété. "Je ne suis pas loin de tout regagner" Roi déchu en 2011, Nadal a tout de même réussi à conserver une partie de son royaume intacte en conquérant un sixième titre record à Roland Garros et en offrant sur un plateau le Saladier d'argent à son pays. Néanmoins, le gain de la Coupe Davis n'a pas suffi à masquer son échec lors de la phase de poules des Masters: "A la fin de l'année, qui a été très bonne, j'ai mal joué. Contre Tsonga, très mal. Pas un super désastre mais je n'ai pas gagné à cause de l'anxiété." Doté d'un mental et d'une motivation parmi les plus solides du circuit, le Majorquin de 25 ans reconnait volontiers que ces qualités ont tendance à s'évaporer avec le temps. "On perd un peu en intensité avec les années. L'intensité de la foi en soi, de la concentration, être positif, croire que les choses vont bien se passer... c'est dans la tête. Si je fais un peu plus, je ne suis pas loin de tout regagner", a-t-il expliqué en affirmant vouloir retrouver toutes ses aptitudes avant le mois de juin prochain. Je dois récupérer mon meilleur niveau pour Indian Wells, Wimbledon et les jeux Olympiques de Londres."