Nadal trop fort pour Tsonga

  • A
  • A
Nadal trop fort pour Tsonga
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Tsonga s'est incliné en deux sets (6-3, 6-2) face à Nadal en quarts à Miami.

TENNIS - Tsonga s'est incliné en deux sets (6-3, 6-2) face à Nadal en quarts à Miami. Sortir d'un tournoi comme ça, sans avoir eu ce sentiment que la victoire était à portée de raquette, n'est jamais réjouissant. Jo-Wilfried Tsonga en sait quelque chose. Le Français n'est pas parvenu à créer la surprise contre Rafael Nadal, la nuit dernière, en quarts de finale du Masters 1000 de Miami. Il n'est pas non plus parvenu à prendre un set à son adversaire, ni à le contrarier plus de six jeux. Résultat: une défaite asses sévère en deux manches (6-3, 6-2). Pourquoi sévère ? Parce qu'il ne faut pas non plus occulter le fait que le joueur tricolore a eu des occasions qu'il n'a pas saisies. Le coup est donc moins rude qu'après son élimination en huitièmes de finale du tournoi d'Indian Wells subie contre Robin Söderling (6-3, 6-4). A-t-il fait un bon match pour autant ? "Je ne sais pas ce que l'on peut vraiment appeler un bon match", a-t-il déclaré après-coup. Même s'il a montré de belles choses, le Manceau sait très bien qu'il ne peut pas s'en contenter, surtout face à un adversaire aussi redoutable. "Je suis à zéro sur huit sur les balles de break, cela me coûte le match. Si j'en convertis seulement une ou deux, cela m'aurait permis de changer le cours de la rencontre. Voilà, c'est dommage, cela aurait pu le faire", a-t-il déclaré après-coup. Dommage, le mot est juste. Mais contre l'Espagnol, il est généralement lourd de conséquences. Convaincant dans les premiers échanges, Jo-Wilfried Tsonga n'a rien pu faire après que Rafael Nadal, tête de série n°4, lui a pris son service dans la première manche à trois jeux partout. "Je suis frustré""Je suis frustré de ne pas avoir été bon aux moments importants, regrette le Français. Il a fait son match, il a remis tout ce qu'il a pu. J'ai l'impression d'avoir été solide et d'être moins essoufflé que lui sur certains points. Sur les gros rallyes, je lui fais presque aussi mal que lui me fait mal. Je fais le match qu'il faut au niveau de l'intensité mais c'est vrai que je n'ai pas eu de réussite. C'est moi qui n'ai pas été bon cette fois, j'espère être meilleur la prochaine fois." Une fois devant au score, Rafael Nadal n'a plus rien lâché. Et a clairement indiqué à son prochain adversaire en demi-finales, Andy Roddick, tombeur de Nicolas Almgaro sans trop forcer lui non plus (6-3, 6-3), qu'il faudra encore compter sur lui. "C'est un joueur constant, il joue toujours de la même façon. Je ne suis pas impressionné par son niveau de jeu. C'est un grand joueur, et contre lui, il ne faut pas rater les occasions que l'on se procure. Il a été numéro 1 mondial et on le retrouve toujours en demies ou en finale des tournois", constate sa victime du jour. Un Jo-Wilfried Tsonga malgré tout satisfait de son parcours en Floride: "Le bilan, il est tout vu. Je joue de mieux en mieux et il ne manque plus que la petite étincelle qui fera qu'en quart de finale au lieu de faire un zéro sur huit sur les balles de break, je ferai un trois sur quatre." Les deux derniers quarts de finale opposeront jeudi le Tchèque Tomas Berdych à l'Espagnol Fernando Verdasco, et le Suédois Robin Söderling au Russe Mikhail Youzhny.