Nadal stoppe la série

  • A
  • A
Nadal stoppe la série
Partagez sur :

Battu lors de ses trois derniers rendez-vous avec Juan Martin Del Potro, Rafael Nadal a brisé sa mauvaise série, samedi, en prenant le meilleur sur l'Argentin (6-4, 6-4) à Indian Wells. Le n°1 mondial, parti comme un diesel, a fini par user son adversaire pour prendre le contrôle des échanges. Le voilà en finale du premier Masters 1000 de la saison.

Battu lors de ses trois derniers rendez-vous avec Juan Martin Del Potro, Rafael Nadal a brisé sa mauvaise série, samedi, en prenant le meilleur sur l'Argentin (6-4, 6-4) à Indian Wells. Le n°1 mondial, parti comme un diesel, a fini par user son adversaire pour prendre le contrôle des échanges. Le voilà en finale du premier Masters 1000 de la saison. Rafael Nadal commençait à en avoir marre. De quoi ? De jouer Juan Martin Del Potro et de perdre. Tombeur du grand Argentin lors de leurs quatre premières confrontations, l'Espagnol avait perdu les trois dernières. Inutile de dire qu'il était décidé à remettre les pendules à l'heure à Indian Wells. Et il l'a fait, face à un joueur sur le retour à son meilleur niveau après une année 2010 quasi blanche. Si «Delpo» n'est aujourd'hui que 90e mondial, pour plus très longtemps, la grande tige de Tandil constituait le premier grand test de l'Espagnol en Californie même si les 2m08 d'Ivo Karlovic avaient failli lui être fatal au tour précédent. Nadal a été bien reçu, et avec mention. Son départ n'a pourtant rien eu de satisfaisant. Mais après la perte des trois premiers jeux, le n°1 mondial est monté dans les tours, comme le rebond de ses frappes de balle liftées qui giclent merveilleusement bien sur ce revêtement abrasif des courts californiens. Et Del Potro, malgré sa capacité à jouer la balle à hauteur d'épaule, a fini par s'user. Mené 1-4, Nadal alignait les cinq jeux suivants pour empocher le premier set après 56 minutes (6-4). Remonté comme une pendule, l'Espagnol réussissait un nouveau break dans le cinquième jeu de la seconde manche, juste après avoir s'être retrouvé très en danger sur sa mise en jeu (3-2). Une avance qu'il parvenait à tenir jusqu'au bout, concluant son cinquième match du tournoi sur un ultime jeu blanc (6-4). Demi-finaliste de l'épreuve l'an dernier, Nadal, qui vient d'entamer quatre mois très dangereux pour son rang de leader du tennis mondial, va donc gagner des points ATP en Californie. Vainqueur du tournoi en 2007 et 2009, l'Ibère disputera demain sa troisième finale dans ce premier Masters 1000 de la saison. Il y retrouvera Novak Djokovic, soit l'un de ses deux rivaux les plus menaçants. L'occasion idéale d'affirmer sa suprématie.