Nadal renversé !

  • A
  • A
Nadal renversé !
Partagez sur :

Pour son premier match en tant que n°2 mondial, depuis la prise de pouvoir de Novak Djokovic, Rafael Nadal a connu la défaite dès son entrée en lice à Montréal, mercredi soir. L'Espagnol, qui avait le break en poche dans les trois manches, s'est incliné après un combat épique de trois heures contre Ivan Dodig (1-6, 7-6, 7-6), dans ce qui restera une superbe nuit pour le tennis croate, puisque Marin Cilic et Ivo Karlovic se sont également qualifiés.

Pour son premier match en tant que n°2 mondial, depuis la prise de pouvoir de Novak Djokovic, Rafael Nadal a connu la défaite dès son entrée en lice à Montréal, mercredi soir. L'Espagnol, qui avait le break en poche dans les trois manches, s'est incliné après un combat épique de trois heures contre Ivan Dodig (1-6, 7-6, 7-6), dans ce qui restera une superbe nuit pour le tennis croate, puisque Marin Cilic et Ivo Karlovic se sont également qualifiés. Étonnante Rogers Cup. Le Masters 1000 canadien, disputé en alternance à Toronto et Montréal, nous avait habitués à être avare en surprises. La bande des quatre (Djokovic, Nadal, Federer, Murray) y avait pris ses quartiers depuis sept ans, et avait poussé le vice l'an passé jusqu'à en squatter le dernier carré dans son intégralité. Et cette année, patatras ! Mardi soir, c'était Murray le maigrichon, double tenant du titre, une chose rare au Canada, qui passait complètement au travers contre Kevin Anderson (6-3, 6-1). Mercredi, c'était au tour de Rafael Nadal de tomber face au Croate Ivan Dodig, dans un match au scénario délirant (1-6, 7-6, 7-6). Étonnante Rogers Cup. On connaissait la théorie qui veuille qu'un numéro 1 mondial fraîchement couronné ne remporte jamais le premier tournoi suivant son accession au trône. On n'avait jamais entendu parler en revanche de l'histoire du nouveau n°2 mondial qui se troue dès son premier match en tant qu'empereur déchu. Ce dont on était sûr, enfin, c'était que Rafael Nadal adore les Masters 1000. Il en a remporté 19 (record et série en cours), et a atteint la finale des 5 derniers. Et finalement... Ivan Dodig, modeste 41e joueur mondial, dont le principal fait d'armes était un titre à Zagreb et une demi-finale à Barcelone (victoire sur Söderling, défaite contre... Nadal), est venu mettre à mal toutes ces belles statistiques. Une première depuis 2008 Le plus fou, c'est que Nadal était parvenu à se détacher dans les trois manches contre ce grand serveur qu'est Dodig, avant de finalement craquer à l'issue de 3h09 d'un combat épique, et deux tie-breaks accrochés (7-5 les deux fois). "J'aurais dû conclure le match à 5-3 dans le troisième set. J'aurais aussi probablement dû conclure ce match quand je venais 6-1, 3-1 et que je jouais très bien, résume le n°2 mondial sur le site de l'ATP. Mais il a joué très bien, très agressif. Il n'a pas ressenti la pression dans les moments importants. Et peut-être qu'à la fin du match j'ai été un peu malchanceux. Mais c'est le tennis". Incrédule, le Majorquin. Il faut dire qu'il ne s'était plus incline dès son entrée en lice en Masters 1000 depuis 2008, et le tournoi de Rome. Une éternité. Forcément, Dodig avait du mal à y croire. "Sur la balle de match, je pense que j'ai bien joué le coup. J'ai fait un point gagnant (au service, ndlr). Je pense que c'est la clé du match, estime le Croate. C'est vraiment difficile de jouer agressif contre ce genre de joueurs. Parfois, ils ne vous laissent pas l'être. Mais aujourd'hui j'ai eu quelques opportunités, et je les ai saisies. J'ai terminé le match moi-même. Je n'ai pas attendu ses erreurs". Dodig valide sont ticket pour les huitièmes de finale où l'attend le Serbe Janko Tipsarevic, tombeur en trois manches d'un autre Espagnol, le généreux Fernando Verdasco (15 doubles fautes et 22 balles de break concédées). Et puisqu'il était dit que cette soirée serait croate, après la qualification d'Ivo Karlovic en trois tie-breaks contre Philipp Petzschner, Marin Cilic s'est également joint à la fête. Le 29e joueur mondial s'est défait en deux manches de Juan Martin Del Potro (6-3, 6-4), et gagne le droit de défier Novak Djokovic pour une place en quarts de finale.