Nadal ne partage pas

  • A
  • A
Nadal ne partage pas
Partagez sur :

Comme à Monte-Carlo la semaine dernière, Rafael Nadal a remporté dimanche un cinquième titre consécutif à Barcelone. L'Espagnol a dominé en deux sets son compatriote David Ferrer (6-2, 7-5), déjà finaliste la saison passée. Le numéro un mondial, qui fêtera bientôt ses 23 ans, remporte ainsi son 35e titre sur le circuit professionnel.

Comme à Monte-Carlo la semaine dernière, Rafael Nadal a remporté dimanche un cinquième titre consécutif à Barcelone. L'Espagnol a dominé en deux sets son compatriote David Ferrer (6-2, 7-5), déjà finaliste la saison passée. Le numéro un mondial, qui fêtera bientôt ses 23 ans, remporte ainsi son 35e titre sur le circuit professionnel. Depuis quatre ans, Rafael Nadal est quasiment invincible sur terre battue. Une vérité assénée une nouvelle fois face à son compatriote David Ferrer, battu en deux sets (6-2, 7-5), dimanche en finale du tournoi de Barcelone.Après un premier set expédié 6-2 par le natif de Manacor, le jeu se rééquilibre, chaque joueur tenant sa mise en jeu. Mais à 5-5, Nadal accélère et prend le service de Ferrer, par un jeu blanc. Comme pour anéantir plus encore les espoirs de son adversaire, là où certains perdent leur tennis au moment de servir pour la victoire, Nadal emporte un nouveau jeu blanc, s'offrant un cinquième titre consécutif sur la terre battue catalane.Invaincu à Barcelone depuis 2003Le numéro un mondial n'a plus été battu à Barcelone depuis un deuxième tour perdu face à Corretja, en 2003. Après avoir montré quelques failles à Monte-Carlo face à Murray et Djokovic, laissant à penser qu'il était peut-être vulnérable, "Rafa" s'est montré plus qu'autoritaire en terre catalane, ne concédant aucun set. En inscrivant 7 jeux face à lui, David Ferrer aura d'ailleurs été le plus coriace de ses adversaires de la semaine !A moins d'un mois du début de Roland-Garros, le nom du grand favori est donc tout trouvé. Sur les courts de la Porte d'Auteuil, Nadal tentera de faire la passe de trois et de conquérir un cinquième titre consécutif, comme à Monaco et, donc, Barcelone. Un défi à la hauteur de la légende qu'est en train de se construire l'Espagnol.