Nadal mord la poussière

  • A
  • A
Nadal mord la poussière
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - L'Espagnol s'est incliné au Queen's face à Lopez.

TENNIS - L'Espagnol s'est incliné au Queen's face à Lopez.La série d'invincibilité de Rafael Nadal n'aura pas résisté longtemps au changement de surface. Invaincu depuis le 2 avril dernier et sa défaite en demi-finale du Masters 1000 de Miami face à Andy Roddick, le Majorquin a glissé ce vendredi sur le gazon du Queen's. Ce alors qu'il restait sur 24 victoires consécutives, dont 22 acquises sur la terre de Monte-Carlo, de Rome, de Madrid et, bien sûr, de Roland-Garros, il y a cinq jours à peine. La performance est à mettre au crédit de son compatriote Feliciano Lopez, lequel n'avait plus battu le prodige de Manacor depuis le tournoi de Bâle 2003 et avait accumulé depuis cinq revers lors de leurs confrontations directes. Ce vendredi sur la pelouse londonienne, il ne lui a pourtant fallu que deux sets, certes accrochés, pour épingler à son tableau de chasse celui qui la veille déjà avait souffert – au figuré comme au propre puisqu'il avait alors fait appel à un kiné – pour venir à bout de l'Ouznek Denis Istomin. Rezaï, seule rescapéeEn mal flagrant de repères sur une surface qu'il n'avait plus pratiquée depuis son triomphe à Wimbledon en 2008, Rafael Nadal s'est incliné 7-6, 6-4, après 1h52 d'un match qui aura vu son adversaire écarter cinq de ses sept balles de break, tout en lui infligeant 12 aces. Vainqueur du tournoi de Johannesbourg en février dernier, Feliciano Lopez, 31e mondial, devient ainsi la deuxième tête de série de la huitaine (n°8), derrière l'Américain Sam Querrey (n°7). Andy Murray, le tenant, ayant subi dans l'après-midi la loi de Mardy Fish au stade des huitièmes (6-4, 1-6, 7-6), les six premières ont été décapitées avant même le dernier carré. Michael Llodra ayant quant à lui baissé pavillon devant un Mardy Fish contraint d'enchainer après son succès sur le n°4 mondial (6-4, 6-4), les ultimes espoirs tricolores cette semaine reposent désormais sur les épaules d'Aravane Rezaï. Engagée à Birmingham, la Stéphanoise a disposé ce vendredi de l'Italienne Sara Errani, en deux manches mais non sans mal (7-6, 7-5). Son prochain défi, de taille, se nommera Na Li ou Kaia Kanepi. Une place en finale est en jeu...