Nadal, la chute du numéro deux

  • A
  • A
Nadal, la chute du numéro deux
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Rafael Nadal, désormais n°2 mondial, a été éliminé d'entrée au Masters 1000 de Montréal.

"Honnêtement, je n'ai pas le sentiment d'avoir mal joué mais je n'ai pas non plus bien joué." Rafael Nadal a eu du mal à cerner la nature de sa performance, mercredi, au 2e tour du Masters 1000 de Montréal, face au Croate Ivan Dodig. L'Espagnol a été éliminé dès son entrée en lice, en trois sets, après avoir pourtant survolé la première manche (1-6, 7-6[5], 7-6[5]). "Ce n'est pas la première fois de ma carrière que je perds un match après l'avoir mené, cela m'est déjà arrivé et ce ne sera pas la dernière fois. Il faut que j'accepte ces défaites comme j'accepte les victoires."

"Beaucoup de temps sans jouer"

Pour Nadal, cette défaite a pourtant une drôle de saveur. L'Espagnol effectuait en effet mercredi son retour sur le circuit après une pause de plus d'un mois. Il n'avait plus joué en compétition depuis le 3 juillet dernier et la finale de Wimbledon, qu'il avait perdue contre Novak Djokovic. C'était aussi son premier match en tant que n°2 mondial depuis plus d'un an, lui qui a désormais cédé son trône au joueur serbe.

Pour expliquer sa défaite, le quintuple vainqueur de Roland-Garros a avancé différents facteurs : "beaucoup de temps sans jouer", "je n'ai repris le tennis qu'il y a dix jours", "un adversaire très agressif qui ne semblait pas ressentir la pression dans les moments chauds", "un peu de malchance en fin de match" Comme il en a l'habitude, Nadal n'a évoqué de souci physique, même si il a paru diminué par une infection nasale.

Des soucis pour retourner

Mercredi, l'Espagnol a également souffert du gros service de son adversaire, comme cela fut déjà le cas au premier tour de Roland-Garros face à l'Américain John Isner. Son bourreau du soir, Dodig, passé de la 88e place à la 41e en six mois et vainqueur en février du tournoi de Zagreb, a signé 19 aces, dont un à 5-5 dans le jeu décisif du troisième set, ce qui lui a offert une balle de match. Et après trois heures de combat, Nadal a fini par céder. Après l'élimination d'Andy Murray au même stade de la compétition, le Masters 1000 de Montréal perd donc un deuxième membre du "Big Four". En huitièmes de finale, Novak Djokovic affrontera le Croate Marin Cilic et Roger Federer sera opposé à Jo-Wilfried Tsonga, l'un des trois Français encore en lice.