Nadal, l'absence qui pèse

  • A
  • A
Nadal, l'absence qui pèse
Partagez sur :

Le tirage au sort du Masters 1000 de Paris-Bercy, qui débute dimanche, a été effectué vendredi soir. Avec un choc franco-français pour débuter, le duel Mahut-Gasquet, dont le vainqueur affrontera Roger Federer. Un Federer pour qui la route semble dégagée, plus encore depuis le forfait d'un certain Rafael Nadal.

Le tirage au sort du Masters 1000 de Paris-Bercy, qui débute dimanche, a été effectué vendredi soir. Avec un choc franco-français pour débuter, le duel Mahut-Gasquet, dont le vainqueur affrontera Roger Federer. Un Federer pour qui la route semble dégagée, plus encore depuis le forfait d'un certain Rafael Nadal. Rafael Nadal, ou l'histoire d'une absence qui éclaircit le paysage... Celui de Roger Federer en l'occurrence. Car bien qu'il s'en défende, le Suisse éprouve depuis plusieurs mois - voire années - les pires difficultés face à son rival majorquin, au point que certains lui prêtent un petit complexe au moment de défier le nouveau numéro 1 mondial. Alors, vendredi, alors qu'il s'apprêtait à affronter Radek Stepanek en quart de finale du tournoi de Bâle, chez lui, le Suisse n'a pas dû rester insensible à l'annonce du forfait de l'Espagnol. "Je souffre d'une petite tendinite à l'épaule, j'ai un peu trop forcé à l'entraînement et je dois me reposer six ou sept jours", a-t-il indiqué peu de temps après dans un communiqué. La semaine parisienne se fera donc sans le taureau de Manacor, ce qui laisse la sensation que c'est peut-être, enfin, l'année de Federer à Bercy. Federer, une anomalie à réparer Jamais, en sept participations, le recordman de victoires en Grand Chelem n'a pu dépasser les quarts de finale. Une statistique étonnante, concernant celui qui a compté 23 demi-finales consécutives en Grand Chelem. Pour remédier à cette incongruité, Federer se verra offrir un apéritif français pour son entrée en lice. Car le Suisse rencontrera au deuxième tour le vainqueur du match 100% tricolore Mahut-Gasquet. Si la logique est respectée, le Suisse verra ensuite la difficulté aller crescendo, comme il se doit, avec Almagro en huitièmes, Ferrer en quart et un éventuel Andy Murray en demi. Si tous ces gentlemen franchissent les obstacles qui leur seront proposés bien sûr... Côté français, la seule tête de série se nomme Gaël Monfils. Exempt du premier tour, le Parisien, qui avoue se sentir "comme à la maison" sur le central du POPB, affrontera le vainqueur du match entre Istomin et un qualifié. Rien d'insurmontable donc. Le tirage a en revanche été moins clément avec les autres Tricolores, au premier rang desquels Arnaud Clément lui-même. Bénéficiant d'une Wild Card, l'Aixois affrontera Feliciano Lopez au premier tour, éventuel adversaire de Monfils en huitième de finale. La Coupe Davis en tête Autre Wild Card, Florent Serra aura lui aussi fort à faire face à un autre Espagnol, Albert Montanes. Gilles Simon, de son côté, devra se débarasser de Golubev pour s'offrir un match de prestige face à Robin Söderling. Enfin, jouant à domicile, Michaël Llodra aura certainement à coeur de briller face à Potito Starace, adversaire a priori à sa portée. Ce serait là la meilleure façon de préparer un rendez-vous autrement plus important, une certaine finale de Coupe Davis... Novak Djokovic y pensera certainement lui aussi. Tenant du titre à Paris, le leader de la Serbie, futur adversaire des Bleus, se retrouve tête de série n°2 et a certainement du apprécier lui aussi le forfait de Nadal. Sa moitié de tableau est plus relevée que celle de Federer, avec les présences notamment de Berdych (5), Söderling (4) et Roddick (8), mais il est au moins assuré de ne pas retrouver le numéro 1 mondial sur sa route en demi-finale.