Nadal dompte Djokovic

  • A
  • A
Nadal dompte Djokovic
Partagez sur :

Comme à Monte-Carlo, Rafael Nadal a battu Novak Djokovic dimanche en finale du Masters 1000 de Rome. Tenant du titre, le Serbe a poussé l'Espagnol au tie-break dans le premier set avant de craquer dans la seconde manche (7-6, 6-2). Le numéro un mondial, vainqueur de son troisième tournoi en trois semaines, s'impose ainsi pour la quatrième fois dans la capitale italienne.

Comme à Monte-Carlo, Rafael Nadal a battu Novak Djokovic dimanche en finale du Masters 1000 de Rome. Tenant du titre, le Serbe a poussé l'Espagnol au tie-break dans le premier set avant de craquer dans la seconde manche (7-6, 6-2). Le numéro un mondial, vainqueur de son troisième tournoi en trois semaines, s'impose ainsi pour la quatrième fois dans la capitale italienne. Deux semaines après sa défaite à Monte-Carlo (6-3, 2-6, 6-1), Novak Djokovic espérait prendre sa revanche face à Rafael Nadal dimanche en finale du Masters 1000 de Rome. En Principauté, le Serbe avait réussi à arracher un set au Majorquin et pensait avoir les armes pour le faire douter dans la capitale italienne, où il s'était imposé l'an dernier.Mais le "Taureau de Manacor", qui, comme souvent sur terre battue, n'a pas concédé le moindre set cette semaine, prend rapidement les devants dans cette finale en s'emparant dès le premier jeu du service de son adversaire et en confirmant ce break (2-0). Connaissant par coeur son adversaire, les deux hommes se sont rencontrés jusque-là à seize reprises sur le circuit ATP (12 succès pour Nadal, 4 pour Djokovic), le numéro un mondial insiste sur son revers. Malgré ce début difficile, "Nole" parvient toutefois à se ressaisir et à remporter ses mises en jeu en se montrant notamment plus agressif au filet (4-2).Quatrième succès à RomeAprès avoir réussi à écarter une balle de set sur son service à 5-3, le natif de Belgrade parvient à débreaker et à revenir à 5-5 en poussant l'Espagnol à la faute. Pas de quoi faire paniquer "Rafa" qui réagit aussitôt en réalisant un nouveau break au plus grand dépit de son vis-à-vis (6-5). La rencontre gagne alors en intensité. Djokovic hausse son niveau de jeu et pousse Nadal au tie-break (6-6). Mais le quadruple vainqueur de Roland-Garros montre une fois de plus qu'il n'est jamais aussi efficace que lorsqu'il est sous pression en remportant ce jeu décisif 7-2 et, du coup, la première manche (7-6).Le deuxième set est tout aussi serré, avec quelques points d'anthologie. Le Serbe attaque à tout-va mais l'Espagnol se montre intraitable en défense et réussit le break (4-2). "Djoko" accuse le coup et cède sur la première balle de match (6-2). Le numéro un mondial remporte ainsi pour la quatrième fois le Masters 1000 de Rome, après ses victoires en 2005, 2006 et 2007. Une forme de revanche pour Nadal qui, l'an dernier, avait été éliminé dès le premier tour du tournoi par Juan Carlos Ferrero (7-5, 6-1), alors qu'il souffrait d'ampoules au pied. Depuis 2005, le Majorquin affiche un bilan hallucinant sur la surface ocre. Il a en effet remporté 147 matches pour seulement 4 défaites.