Nadal à l'expérience

  • A
  • A
Nadal à l'expérience
@ Reuters
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - L'Espagnol s'est qualifié pour les demi-finales.

ROLAND-GARROS - L'Espagnol s'est qualifié pour les demi-finales.Vingt-deux v'la Nadal, le roi d'Espagne. Pour se hisser dans le dernier carré à Roland-Garros, le Majorquin a porté, mercredi, à vingt-deux sa série d'invincibilité contre ses compatriotes. Nicolas Almagro, sa victime du jour, n'a pas réussi à succéder à Juan Carlos Ferrero qui avait réussi la prouesse de faire chuter «Rafa» sur terre battue, à Rome il y a deux ans. Alors que Federer a quitté le tableau mardi soir, l'Espagnol continue son avancée vers la finale. Disons-le tout de suite, Nadal n'a pas été exceptionnel pour son cinquième match de la quinzaine mais suffisamment solide pour écarter son partenaire de Coupe Davis. Le voilà plus qu'à deux victoires de récupérer son bien ainsi que le fauteuil de n°1 mondial. La septième confrontation entre les deux jeunes hommes a débuté par un fait rarissime. Toujours prompt à prendre ses adversaires à la gorge, Nadal a perdu les trois premiers jeux. En à peine plus de dix minutes, Almagro avait donc réussi à en marquer autant que lors de leur quart de finale ici-même il y a deux ans (défaite 6-1, 6-1, 6-1). Sa mainmise sur la partie fut de courte durée. A peine le temps de réaliser que son avance avait déjà fondu, Nadal réussissant alors son seul break des deux premières manches (3-3). Le n°2 mondial se procurait bien une nouvelle occasion à 5 partout mais c'est lors du tie-break conclu par un retour de revers gagnant qu'il allait faire la différence (7-6 [2]).L'art du tie-breakLe bras de fer d'un bon niveau ne parvenait pas à véritablement décoller, les fautes directes prenant le pas sur les coups gagnants. La deuxième manche se joua une nouvelle fois au jeu décisif et là encore Nadal négociait mieux les points importants. Souvent mis en difficulté par la puissance des coups d'Almagro, le Majorquin parvenait à prendre le dessus à chaque moment clé. Et comme dans la première manche, le quadruple vainqueur du tournoi raflait la mise sans faire un pli (7-6 [3]). Son art du tie-break finissait par écoeurer son adversaire. Mené deux manches à rien, avec un passif de six défaites en autant de matches contre le roi de la terre battue, Almagro tenait bon jusqu'à 4-4 dans le troisième set avant de dégoupiller. Un jeu de service perdu blanc mettait Nadal en position de servir pour une nouvelle demi-finale à Paris. Le joueur de Manacor, parfait dans les moments cruciaux, ne laissait pas passer l'occasion. Sur sa deuxième balle de match, un revers trop long d'Almagro l'envoyait dans le dernier carré après 2h35 d'explication (6-4). Son match le plus accroché de la quinzaine, mais après cinq matches le grand favori n'a toujours pas perdu un seul set. De quoi faire pâlir la concurrence.