Mutai, encore un record !

  • A
  • A
Mutai, encore un record !
Partagez sur :

Le Kenyan Geoffrey Mutai a remporté ce dimanche le marathon de New York, établissant un nouveau record de l'épreuve en 2 heures, 5 minutes et 6 secondes pour devancer son compatriote sans lien de parenté, Emmanuel Mutai et l'Ethiopien Tesfaye Kebede. Déjà vainqueur à Boston, Mutai boucle de marathon record où les meilleures marques de Boston, Londres, Chicago Berlin et donc New York sont toutes tombées.

Le Kenyan Geoffrey Mutai a remporté ce dimanche le marathon de New York, établissant un nouveau record de l'épreuve en 2 heures, 5 minutes et 6 secondes pour devancer son compatriote sans lien de parenté, Emmanuel Mutai et l'Ethiopien Tesfaye Kebede. Déjà vainqueur à Boston, Mutai boucle de marathon record où les meilleures marques de Boston, Londres, Chicago, Berlin et donc New York sont toutes tombées. C'était écrit ! Après avoir vu tous les chronos références des autres marathons majeurs tomber, celui de New York, la référence, le plus grand marathon du monde, a aussi été battu ce dimanche, terminant une année 2011 exceptionnelle pour la discipline. Les organisateurs avaient donné le ton en promettant 70 000 dollars à l'athlète qui battrait la marque de Tesfaye Jifar établie en 2001 (2 heures, 7 minutes et 43 secondes). Les vedettes ont répondu présent puisque les deux Mutai, Geoffrey et Emmanuel mais aussi Kebede ont tous les trois battu ce record, rendant la note salée pour des organisateurs ravis toutefois du spectacle offert. Les trois hommes se sont en effet offert une bagarre phénoménale, résumée par le vainqueur du jour, interrogé après l'arrivée par le New York Times : "J'ai essayé de pousser encore plus jusqu'à la dernière minute. Nous avons tous travaillé ensemble - et puis il était temps d'attaquer. Mais moi, j'ai essayé de courir ma propre course." Dado au finish chez les dames Une belle revanche pour Mutai, vainqueur du marathon de Boston en avril dernier dans un chrono de 2 heures, 3 minutes et 2 secondes synonyme de record du monde. Mais l'IAAF avait refusé d'homologuer ce chrono en raison du parcours jugé trop descendant. Battu à Berlin par Makau (2h 3 minutes et 38 secondes), le record du monde n'a donc pas fini de trembler. La guerre du chrono se poursuivra en 2012, avec les JO en prime ! Chez les dames, Firehiwot Dado s'est imposée. L'Éthiopienne a terminé en 2 heures, 23 minutes et 15 secondes pour devancer Mary Keitani en tête durant la majeure partie de l'épreuve. La Kenyane termine même troisième à 24 secondes (2 heures, 23 minutes et 39 secondes), devancée dans les derniers mètres par l'Éthiopienne Buzunesh Deba qui a terminé à quatre petites secondes de Dado (2 heures, 23 minutes et 19 secondes) pour établir l'écart le plus serré de l'histoire du marathon de New York... Définitivement historique !