Murray se paye Fish

  • A
  • A
Murray se paye Fish
Partagez sur :

S'il a longtemps semblé tourner autour du pot dans le deuxième set, Andy Murray s'est finalement qualifié pour la finale du tournoi de Cincinnati, samedi, en disposant de Mardy Fish (6-3, 7-6). Une revanche pour l'Ecossais, qui s'était incliné lors de leur dernier duel, il y a un an, sur le même court, en quarts de finale. Le numéro 4 mondial affrontera Novak Djokovic, qui a profité de l'abandon de Tomas Berdych (7-5, ab.).

S'il a longtemps semblé tourner autour du pot dans le deuxième set, Andy Murray s'est finalement qualifié pour la finale du tournoi de Cincinnati, samedi, en disposant de Mardy Fish (6-3, 7-6). Une revanche pour l'Ecossais, qui s'était incliné lors de leur dernier duel, il y a un an, sur le même court, en quarts de finale. Le numéro 4 mondial affrontera Novak Djokovic, qui a profité de l'abandon de Tomas Berdych (7-5, ab.). Une revanche. Battu ici-même il y a un an en quarts de finale par Mardy Fish, Andy Murray s'est vengé, samedi, pour accéder à la deuxième finale de sa carrière à Cincinnati. Une victoire acquise après 2h20 de jeu, et un deuxième set des plus accroché (6-3, 7-6 [8]). Un succès un poil plus convaincant que son début de tournoi, durant lequel il s'est débarrassé d'un Nalbandian pas encore à 100%, de Bogomolov Jr, et d'un Simon en bout de course. Toujours aussi râleur sur le court, l'Ecossais devra notamment travailler sa mise en jeu, défaillante dans le deuxième set, s'il veut ajouter son nom pour la deuxième fois au palmarès du tournoi, après son titre acquis en 2008. Heureusement pour lui, l'Américain était lui aussi en délicatesse avec son service, et les deux hommes se sont payé le luxe de perdre trois fois leur engagement dans cette deuxième manche. Djokovic passe sur abandon Au final, c'est lors du tie-break que l'Ecossais a pu faire la différence, malgré un meilleur départ pris par Fish (4-2). Et si sur sa première balle de match, le numéro 4 mondial s'est vu refuser le point au Hawk-Eye pour quelques millimètres, il a pu laisser exploser sa joie quelques secondes plus tard, sur une faute directe de son adversaire. Pour Mardy Fish, cette défaite résonne comme un petit coup d'arrêt puisque le natif du Minnesota restait sur une série de trois finales de rang, après Atlanta, Los Angeles et Montréal. Reste que le numéro 7 à l'ATP, usé en cette fin de mois d'août, sera un concurrent à prendre très au sérieux sur la ligne de départ de l'US Open. Véritable stakhanoviste du circuit cet été sur son continent, Fish aura cumulé 36 succès en moins de deux mois, soit 70% de ses victoires sur l'année. C'est désormais New York qui l'attend. De son côté, Andy Murray devra se frotter à l'épouvantail de cette saison 2011, l'inévitable Novak Djokovic. Le Serbe a profité de l'abandon de Tomas Berdych, gêné à l'épaule, juste après avoir enlevé une première manche (7-5) dans laquelle il était mené 3 jeux à 5. Le numéro un mondial tentera donc de glaner le dixième titre de sa saison. Vainqueur de ses deux derniers duels face à l'Ecossais, cette année à l'Open d'Australie et à Rome, "Nole" partira logiquement favori.