Murray: "La surface est similaire"

  • A
  • A
Murray: "La surface est similaire"
Partagez sur :

Facile vainqueur de Jérémy Chardy (6-2, 6-4), Andy Murray a réussi son premier match dans le Masters 1000 de Paris-Bercy. Le n°3 mondial, invaincu depuis l'US Open, ne considère pas la surface lente du POPB comme un avantage pour lui. Mais l'Ecossais part avec la faveur des pronostics contre Andy Roddick, son adversaire jeudi en huitièmes de finale.

Facile vainqueur de Jérémy Chardy (6-2, 6-4), Andy Murray a réussi son premier match dans le Masters 1000 de Paris-Bercy. Le n°3 mondial, invaincu depuis l'US Open, ne considère pas la surface lente du POPB comme un avantage pour lui. Mais l'Ecossais part avec la faveur des pronostics contre Andy Roddick, son adversaire jeudi en huitièmes de finale. Andy, quelles sont vos impressions après cette victoire ? C'était un bon départ. Je crois qu'il n'a pas eu de balle de break sur son mon service. C'était bien, mais je peux certainement mieux jouer. J'aurai un match difficile demain (jeudi). Etes-vous satisfait de vos déplacements sur le court ? Oui, je me suis bien déplacé. Quand on joue sur un nouveau court, c'est toujours un peu différent, il faut s'habituer à cette nouvelle surface. J'ai bien couru en début de rencontre, mais le déplacement ne se résume pas à atteindre la balle, il faut aussi pouvoir se remettre en position entre chaque coup. Je crois que dans ce match, j'aurais pu mieux me placer, et c'est ce que je vais essayer de faire demain. Que pensez-vous de la surface ? Certains disent qu'elle est plus lente que l'année dernière. Oui, on en a parlé il y a quelques jours déjà. Je crois qu'elle ressemble beaucoup aux surfaces qu'on retrouve habituellement, elle est assez similaire. L'année dernière, c'était différent des autres années. Maintenant, on est revenu à ce qu'on connaissait. C'est une surface qui ressemble beaucoup aux courts en salle sur lesquels on joue toute l'année. Vous avez connu une excellente tournée asiatique, avec trois titres. Parlez-nous de cette nouvelle dynamique ? C'est un peu nouveau, oui. Et la reprise est toujours un peu difficile après une pause. Même quand on a gagné beaucoup de matches avant, quand on s'est arrêté, on a l'impression que tout est différent. J'espère donc m'appuyer sur cette victoire pour retrouver le rythme. Pour l'instant, je suis toujours en train de m'habituer au court et d'enchaîner les matches. A quel type de match vous attendez-vous contre Andy Roddick, votre prochain adversaire ? Andy est un excellent joueur, c'est toujours difficile contre lui. Il a un très gros service, il est assez régulier en fond de court. Il faut être patient quand on joue contre lui. Il faut saisir la moindre occasion quand elle se présente, lui mettre la pression sur ses jeux de service. Si on y arrive, ça le gêne, il n'aime pas trop cela. Mais quand il est sur sa lancée, avec des points faciles sur son service, à ce moment-là il est très difficile à jouer. La surface relativement lente peut-elle vous avantager contre Roddick ? Andy aime les courts un peu plus rapides, pour qu'il puisse gagner des points gratuits sur son service. Pour ma part, ça m'est égal de jouer sur des surfaces un peu lentes en salle. L'année dernière, j'avais joué un bon tennis ici. Alors, la surface cette année, je ne sais pas qui elle favorise. Peut-être qu'elle facilite les retours de service. Dans ce cas, on pourrait penser que c'est à mon avantage, mais ça aide aussi le jeu d'Andy s'il arrive à bien servir. Quels sont selon vous les meilleurs serveurs du circuit ? C'est dur à dire. Andy, quand il sert bien, est un excellent serveur. A mon avis, il a le meilleur service du circuit en ce moment. Karlovic aussi a un bon service. Ces deux-là sont les meilleurs. Quand Andy est en forme, il a en plus une excellente deuxième balle. Pour moi, ces deux joueurs sont en tête de ma liste.