Murray démarre fort

  • A
  • A
Murray démarre fort
Partagez sur :

TENNIS - Andy Murray s'est imposé face à Juan Martin Del potro lors du premier match du Masters de Londres.

Le Masters de Londres a parfaitement débuté dimanche pour Andy Murray. Le Britannique s'est en effet imposé face à Juan Martin Del Potro (6-3, 3-6, 6-2), dans le groupe A. Prochaine affiche, le match entre Roger Federer et Fernando Verdasco. Théâtre pendant huit jours de l'explication finale entre les huit meilleurs joueurs de l'année, l'O2 Arena de Londres et ses 17 000 places a vibré dimanche après-midi à l'occasion du premier match du Masters. Il faut dire que les organisateurs avaient bien fait les choses, programmant Andy Murray, le chouchou du public britannique, face à Juan Martin Del Potro pour lancer les hostilités. Pleine comme un oeuf, la moderne salle londonienne, que l'on annonce déjà bien garnie pour chacune des sessions jusqu'à la finale dans une semaine, a pu vibrer aux coups de raquette de l'Ecossais, lequel a dû batailler ferme pour prendre le dessus sur le vainqueur de l'US Open. Les premiers jeux pouvaient laisser croire le contraire quand, après 25 minutes, Murray se procurait deux occasions de coller à l'Argentin une roue de bicyclette. Mais c'est le moment que choisit Del Potro, victime d'un saignement de nez après trois jeux, pour enfin entrer dans le match. Le 5e mondial écartait ainsi deux premières balles de set pour inscrire son premier jeu, puis ravissait la mise en jeu de l'Ecossais avant de sauver à 5-2 deux nouvelles balles de set. Mais après avoir concédé une série de trois jeux, Murray parvenait enfin à empocher la première manche, et ce sur sa sixième occasion en glissant une merveille de passing court croisé de coup droit (6-3). Murray spécialiste des poulesLa physionomie de la sixième confrontation entre les deux hommes – le Britannique menait 4 victoires à 1 dans leurs précédents – avait néanmoins bien changé. Beaucoup plus précis au fil des minutes, Del Potro trouvait de plus en plus souvent la faille dans le pourtant excellent jeu de défense de son adversaire. En remportant les trois premiers jeux du deuxième set (3-0), le natif de Tandil venait aussi de coller un 6-1 à Murray à cheval sur les deux manches. Il perdait néanmoins son break d'avance dans la foulée (3-2) mais parvenait juste après à reprendre de l'air (5-2). Et sur un coup droit surpuissant qui laissait le chouchou du public sans réaction, «Delpo» remettait les pendules à l'heure (6-3). Murray allait vite réagir. Dans le scénario inverse du deuxième set, c'est lui qui se détachait d'entrée dans la manche décisive grâce à un nouveau break (3-0). Un avantage qu'il parvenait à conserver jusqu'au bout malgré les incessantes accélérations de coup droit de Del Potro. A l'usure, et grâce à son impressionnante couverture du terrain, le n°4 mondial finissait par avoir raison de son cadet de seize mois. Sur la balle de match, l'Ecossais embrasait une dernière fois les spectateurs d'un somptueux contre de revers qui laissait l'Argentin à plusieurs mètres de la balle (6-2). Après 2h10 d'un âpre combat, le Britannique a conservé son invincibilité au Masters dans les matches de poule. L'an passé, pour sa première participation, il avait remporté ses trois matches. Mais s'était incliné en demi-finales...