Murray dans la douleur

  • A
  • A
Murray dans la douleur
Partagez sur :

Andy Murray a dû s'employer vendredi en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati pour l'emporter face à Julien Benneteau. Le Français a en effet offert une belle résistance à l'Ecossais qui s'est imposé en trois sets (4-6, 6-3, 6-1). Au prochain tour, le numéro deux mondial affrontera le n°1 Roger Federer, tombeur de Lleyton Hewitt (6-3, 6-4).

Andy Murray a dû s'employer vendredi en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati pour l'emporter face à Julien Benneteau. Le Français a en effet offert une belle résistance à l'Ecossais qui s'est imposé en trois sets (4-6, 6-3, 6-1). Au prochain tour, le numéro deux mondial affrontera le n°1 Roger Federer, tombeur de Lleyton Hewitt (6-3, 6-4).Il lui faudra sans doute être plus convaincant pour défendre ses chances aux Masters à la fin de la saison, mais Andy Murray a au moins eu le mérite de renverser une situation bien compromise, ce vendredi, pour gagner sa place dans le dernier carré du Masters 1000 de Cincinnati. Assuré depuis jeudi de prendre part au rendez-vous des maîtres, du 22 au 29 novembre prochain à Londres, en compagnie de Roger Federer et Rafael Nadal, l'Ecossais a fait preuve ce jour encore de ressources mentales remarquables pour écarter en trois sets et 2h11 un Julien Benneteau sans complexe, mais un brin court physiquement.Parvenu jusqu'en quart de finale dans l'Ohio alors qu'il n'était initialement pas du tableau final, le Bressan a profité du forfait de l'Argentin Juan Martin Del Potro, finaliste malheureux du Masters 1000 de Montréal quelques jours plus tôt face à un certain Murray, pour prendre confiance au fil des rencontres et finalement réaliser un joli parcours. Un cheminement qu'il l'avait amené la veille à écarter l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (4-6, 6-4, 7-6), au prix d'un combat acharné de plus de trois heures. Trois grosses heures fatalement pesantes à l'heure de défier le tenant du trophée à Cincinnati.Opposé à Federer pour une place en finale Et pourtant Julien Benneteau ne s'est pas contenté de ses acquis ce vendredi. Face à un adversaire fébrile sur sa mise en jeu et manifestement pas dans son assiette, le protégé de Thierry Champion enlève le premier set 4-6 malgré la perte d'un de ses services. Alors crédité d'un modeste 51% de premières balles et lesté par 22 fautes directes dans cette seule première manche, le Britannique apparaît étonnamment emprunté. Comme en attestent ses deux double-faute réalisées en clôture de set.Au contraire de plus en plus à l'aise sur le court, le Français s'emploie à enfoncer le clou à l'amorce du deuxième acte. Ses coups font mouche et lui permettent de conquérir à nouveau le service de son vis à vis pour mener 0-2... avant le tournant du match. Sur sa mise en jeu suivante, Benneteau concède une balle de break à l'Ecossais. Une balle que Murray finit par convertir en débreak au bout d'un échange d'une minute 30 et quelques 57 coups de raquettes. Dès lors relancé, le tout frais n°2 mondial déroule, tandis que son opposant s'écroule. Sur les 13 jeux qui s'ensuivent, Andy Murray n'en laissent que deux à un Benneteau trahi par sa fraîcheur, et s'impose à l'arrivée avec de la marge (4-6, 6-3, 6-1).Aux portes de la finale, le récent maître de Montréal a désormais rendez-vous avec le patron du circuit, un Roger Federer qui n'a pas fait de détail pour disposer dans la foulée de Lleyton Hewitt. Vainqueur en deux sets secs (6-3, 6-4) et un peu plus d'une heure de jeu.