Mullings certifié coupable

  • A
  • A
Mullings certifié coupable
Partagez sur :

Il n'est plus présumé innocent ! Le comité de discipline de l'agence antidopage jamaïcaine a reconnu Steve Mullings coupable de dopage, jeudi, après son contrôle positif au furosémide lors des derniers Championnats de Jamaïque. Déjà pris par la patrouille en 2004, le sprinter de 28 ans, champion du monde du 4x100m à Berlin il y a deux ans, est radié à vie.

Il n'est plus présumé innocent ! Le comité de discipline de l'agence antidopage jamaïcaine a reconnu Steve Mullings coupable de dopage, jeudi, après son contrôle positif au furosémide lors des derniers Championnats de Jamaïque. Déjà pris par la patrouille en 2004, le sprinter de 28 ans, champion du monde du 4x100m à Berlin il y a deux ans, est radié à vie. Le verdict est unanime, les trois membres du comité de discipline de l'agence antidopage jamaïcaine ont tous reconnu Steve Mullings coupable de dopage. Le sprinter caribéen avait été contrôlé positif au furosémide - un puissant diurétique figurant sur la liste des produits prohibés car potentiellement masquant - en juin dernier, lors des Championnats de Jamaïque. Un coup rude pour l'athlétisme, qui voyait alors le quatrième performeur mondial de l'année 2011 sur 100m (9"80) totalement discrédité. Sacré champion du monde en 2009 à Berlin au sein d'un relais 4x100m de feu, composé notamment de Usain Bolt, Asafa Powell et Michael Frater, l'intéressé a ainsi été radié à vie, lundi, lui qui fut déjà convaincu de dopage en 2004, suspendu deux ans pour un contrôle positif à la testostérone. Clamant toujours à ce jour son innocence, Steve Mullings devrait désormais s'en remettre au Tribunal arbitral du sport (TAS). Une issue envisagée par l'athlète avant même que l'agence antidopage jamaïcaine ne se prononce sur son cas.