Muffat au top, Agnel en rodage

  • A
  • A
Muffat au top, Agnel en rodage
Partagez sur :

A un mois et demi des Mondiaux de Shanghai, prévus du 24 au 31 juillet prochains, Camille Muffat monte en puissance. Dimanche, la Niçoise a remporté le 100 m et survolé le 400 m du meeting de Monaco, dernière manche du Mare Nostrum, en réalisant même son meilleur temps de l'année (4'05''46). Son partenaire en club, Yannick Agnel, s'est quant à lui en partie rassuré en s'imposant sur 200 et 400 m.

A un mois et demi des Mondiaux de Shanghai, prévus du 24 au 31 juillet prochains, Camille Muffat monte en puissance. Dimanche, la Niçoise a remporté le 100 m et survolé le 400 m du meeting de Monaco, dernière manche du Mare Nostrum, en réalisant même son meilleur temps de l'année (4'05''46). Son partenaire en club, Yannick Agnel, s'est quant à lui en partie rassuré en s'imposant sur 200 et 400 m. Si la première journée du meeting de Monaco organisée samedi n'a pas vraiment souri au Cercle des Nageurs de Marseille avec les résultats plutôt décevants de William Meynard et Fabien Gilot dans les épreuves de sprint et de Camille Lacourt en dos, l'Olympic Nice Natation était à la fête ce dimanche en Principauté. Le club azuréen a en effet pu compter sur Camille Muffat pour faire le spectacle. La Niçoise de 21 ans a en effet écrasé le 400 m nage libre en s'imposant en 4'05''46, soit son meilleur temps de l'année. Deuxième à plus de sept secondes (4'12''62), Coralie Balmy ne pouvait que constater les dégâts. Battue sur 200 m la veille par la Néerlandaise Fenke Heemskerk (1'56''55 contre 1'56''61), Muffat s'est en revanche imposée sur 100 m dimanche en 55'05'' devant sa partenaire en club, Charlotte Bonnet (55''50). Agnel peaufine sa condition Camille Muffat n'était pas la seule Niçoise en quête de repères ce dimanche lors de cette dernière manche du Mare Nostrum. Yannick Agnel était lui aussi en recherche de certitudes. Vainqueur du 200 m nage libre en 1'47''05 mercredi à Canet-en-Roussillon pour son retour à la compétition après deux mois de repos suite à une infection pulmonaire, le champion d'Europe de Budapest s'est cette fois imposé en 1'47''44 sur le Rocher, devant le Hongrois Laszlo Cseh (1'48''96). Sur sa distance de prédilection, le 400 m, le natif de Nîmes s'est aussi imposé mais en se contentant d'un temps médiocre (3'49''89), bien loin de son record de France réalisé à Schiltigheim en mars dernier (3'43''85). Forcément encore un peu à court physiquement après une si longue interruption, le jeune Tricolore, qui a fêté ses dix-neuf ans jeudi dernier, n'a plus de temps à perdre s'il veut briller à Shanghai. Engagé sur 50 m papillon aux Mondiaux, Florent Manaudou (24''04) s'est de son côté incliné en finale à Monaco face à l'Australien Matt Target (23''25).