MU y est presque

  • A
  • A
MU y est presque
Partagez sur :

Avant de recevoir Arsenal, samedi en début d'après-midi lors de l'avant-dernière journée, Manchester United possède toutes les cartes en main pour s'adjuger un 18e titre de champion. Les hommes d'Alex Ferguson n'ont en effet besoin que d'un match nul pour être sacrés pour la troisième fois consécutive.

Avant de recevoir Arsenal, samedi en début d'après-midi lors de l'avant-dernière journée, Manchester United possède toutes les cartes en main pour s'adjuger un 18e titre de champion. Les hommes d'Alex Ferguson n'ont en effet besoin que d'un match nul pour être sacrés pour la troisième fois consécutive.Les Red Devils sont insatiables. Déjà vainqueurs du championnat du monde des clubs, puis de la Carling Cup, les Mancuniens sont plus que jamais en lice pour s'adjuger un historique quadruplé. Dès samedi, un match nul face à Arsenal leur suffit en effet pour remporter leur troisième Premier League d'affilée, alors qu'ils pourront triompher pour la deuxième fois consécutive en Ligue des Champions.Mais la mission n'est pas gagnée d'avance face à des Gunners qui, d'ores et déjà assurés de conserver leur quatrième place, ultime strapontin pour la Ligue des Champions, n'ont plus rien à jouer et qui évolueront sans pression face à leurs rivaux, avec l'espoir de retarder au maximum le sacre des Red Devils et de prendre leur revanche après la sévère déconvenue en demi-finale de la Ligue des Champions (0-1; 1-3).Wenger: "Nous avons quelque chose à prouver""Nous devons jouer pour notre honneur et être respectés pour ce que nous sommes, estime ainsi Arsène Wenger. Manchester a de grandes chances d'être champion mais nous pouvons encore retarder cela. Nous avons quelque chose à prouver." L'Alsacien, qui a toujours entretenu une relation de type "je t'aime, moi non plus" avec son homologue écossais, reconnait toutefois les qualités de "Sir Alex", sur le site officiel des Nord-Londoniens. "C'est la meilleure équipe d'Angleterre et Ferguson y est pour beaucoup".Pour ce dernier choc du "Big Four" de la saison, l'ancien entraîneur monégasque devra encore se priver de Manuel Almunia (cheville) samedi mais il récupérera Andrei Arshavin, remis de sa grippe. Ferguson lui ne peut toujours pas compter sur Rio Ferdinand (mollet), et il a bien prévenu ses hommes qu'il serait préférable de remporter le titre à domicile ce week-end, et ce afin de pouvoir faire tourner lors de la dernière journée à Hull en prévision de la finale de Ligue des Champions. Et les joueurs de MU savent mieux que quiconque qu'il ne vaut mieux pas contrarier le tempétueux sexagénaire...