MU trop fort pour Chelsea

  • A
  • A
MU trop fort pour Chelsea
Partagez sur :

Toujours aussi réaliste, Manchester United s'est facilement imposé face à Chelsea (3-1), dimanche à Old Trafford, lors de la 5e journée de Premier League. Les buts mancuniens ont été inscrits par Smalling (8e), Nani (37e) et Rooney (45e), alors que Torres (46e) a sauvé l'honneur pour les Blues. Grâce à ce succès, les Red Devils sont désormais seuls leaders au classement.

Toujours aussi réaliste, Manchester United s'est facilement imposé face à Chelsea (3-1), dimanche à Old Trafford, lors de la 5e journée de Premier League. Les buts mancuniens ont été inscrits par Smalling (8e), Nani (37e) et Rooney (45e), alors que Torres (46e) a sauvé l'honneur pour les Blues. Grâce à ce succès, les Red Devils sont désormais seuls leaders au classement. Accroché à Benfica mercredi en Ligue des champions (1-1) après quatre victoires consécutives en Premier League, Manchester United voulait absolument renouer avec le succès ce dimanche à domicile à l'occasion de la 5e journée de Premier League. La mission des Red Devils s'annonçait pourtant délicate, car c'est Chelsea, également invaincu depuis le coup d'envoi de la saison (3 victoires, un nul en championnat, victoire face à Leverkusen en Ligue des champions mardi 2-0), qui se présentait à Old Trafford. Mais les Blues, comme Tottenham (3-0), Arsenal (8-2) et Bolton (5-0) lors des trois dernières journées, n'ont pas soutenu la comparaison face aux hommes d'Alex Ferguson (3-1). Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué pour les hommes d'André Villas-Boas. Car, si Chris Smalling a rapidement ouvert le score pour MU d'une tête consécutive à un coup franc d'Ashley Young alors qu'il était en position de hors-jeu (1-0, 8e), les Blues ne sont pas parvenus à tromper la vigilance de David De Gea, attentif sur une tête de Branislav Ivanovic (14e), une reprise à bout portant de Ramires (26e) et une frappe dans un angle fermé de Daniel Sturridge (32e). A l'inverse, les Mancuniens frappent dès qu'ils en ont l'occasion à l'image de Nani, auteur d'un missile de 20 m dans la lucarne de Petr Cech (2-0, 37e) et un troisième but juste avant le repos de Wayne Rooney, qui a su profiter d'un bon travail du Portugais (3-0, 45e). Sonnés, les Blues parviennent pourtant à réagir dès le retour des vestiaires par l'intermédiaire d'une belle balle piquée de Fernando Torres (3-1, 46e), parfaitement servi dans la profondeur par Nicolas Anelka qui venait de faire son entrée en jeu à la place de Frank Lampard, très décevant en première période. Les ratés de Rooney et Torres Mais les Londoniens ne parviendront pas à refaire leur retard. MU aurait même pu ajouter un quatrième but si Rooney n'avait pas glissé au moment de frapper un penalty obtenu par l'intenable Nani à la suite d'une faute de son compatriote José Bosingwa (57e). Torres aurait lui aussi pu s'offrir un doublé, mais l'international espagnol, qui avait pourtant fait le plus dur en éliminant De Gea d'un crochet, rate, de façon assez inexplicable, le but grand ouvert devant lui (83e). Un nouveau signe des difficultés de l'attaquant ibérique à retrouver l'efficacité qui était la sienne sous les couleurs de l'Atletico Madrid et de Liverpool. Manchester United tient donc bien sa cinquième victoire consécutive et s'installe seul en tête du classement, avec deux points d'avance sur son ennemi juré Manchester City, accroché ce dimanche par Fulham (2-2), malgré le nouveau doublé de Kun Agüero. De son côté, Chelsea occupe la troisième place à cinq longueurs des champions en titre. Un peu plus tôt, Liverpool, battu à Stoke le week-end dernier (0-1), a confirmé ses difficultés actuelles en s'inclinant lourdement sur la pelouse de Tottenham (0-4). Réduits à neuf suite aux expulsions pour deux cartons jaunes de Charlie Adam (28e) et Martin Skrtel (62e), alors qu'ils avaient déjà subi l'ouverture du score de Luka Modric, d'une frappe terrible en pleine lucarne (1-0, 7e), les Reds ont encaissé trois buts dans la dernière demi-heure. Après Jermaine Defoe (2-0, 65e), c'est la nouvelle recrue Emmanuel Adebayor, qui a donné encore plus d'ampleur à la victoire des Spurs en inscrivant un doublé (4-0, 68e et 90e). Grâce à ce succès, les Londoniens, qui comptent un match en moins, remontent à la onzième place. De son côté, le club de la Mersey retombe au huitième rang.