MU sur ses gardes

  • A
  • A
MU sur ses gardes
Partagez sur :

Vainqueur sans coup férir de Schalke 04 à Gelsenkirchen lors du match aller (2-0), Manchester United aborde sa demi-finale retour de Ligue des champions, prévue mercredi à Old Trafford, avec une certaine confiance. Mais les Red Devils, mis sous pression par Arsenal et Chelsea en championnat et sans doute privés de Rooney, se méfient tout de même d'une formation allemande surprenante.

Vainqueur sans coup férir de Schalke 04 à Gelsenkirchen lors du match aller (2-0), Manchester United aborde sa demi-finale retour de Ligue des champions, prévue mercredi à Old Trafford, avec une certaine confiance. Mais les Red Devils, mis sous pression par Arsenal et Chelsea en championnat et sans doute privés de Rooney, se méfient tout de même d'une formation allemande surprenante. Invaincu depuis le début de la saison à Old Trafford, Manchester United n'a a priori pas grand-chose à craindre de Schalke 04, mercredi en demi-finale retour de la Ligue des champions. Les Red Devils ont en effet quasiment validé leur billet pour la finale, prévue le 28 mai à Wembley, à l'issue du match aller, remporté 2-0 à la Veltins Arena grâce à des buts de Giggs et Rooney. A priori privé de Rooney pour le match retour, ce dernier souffrant des ischio-jambiers, les hommes d'Alex Ferguson ont cependant assez d'arguments pour surclasser une nouvelle fois les Allemands. Sauf que la confiance qui caractérisait MU depuis le début de la saison, même si la qualité de jeu n'était pas forcément toujours au rendez-vous, semble avoir un peu disparu. Battus par leurs rivaux de Manchester City en demi-finales de la Cup mi-avril (0-1), les Red Devils ont également concédé une défaite inquiétante dimanche en championnat face à Arsenal (0-1). Du coup, MU ne compte plus que trois points d'avance sur Chelsea à trois journées du terme de la saison. Autant dire que le match face aux Blues prévu dimanche prochain s'annonce capital pour les Mancuniens, qui veulent à tout prix éviter de laisser pour la deuxième fois consécutive le titre aux Londoniens. Evra: " Si nous n'atteignons pas la finale, ça serait désastreux" Un match au sommet qui pourrait donc faire tourner les têtes des Mancuniens, même si ces derniers ont assez d'expérience pour gérer deux matches aussi important en trois jours. Car c'est bien une quatrième finale de Ligue des champions qui attend les Red Devils, si ces derniers parviennent à conserver face à Schalke leur avantage du match aller. Finaliste malheureux en 2009, MU, qui a déjà remporté l'épreuve à trois reprises (1968, 1999, 2008) rêve de pouvoir y goûter de nouveau, à l'image de Patrice Evra, qui a tenu à prévenir ses coéquipiers sur MUTV: "On ne sait jamais ce qui peut se passer dans le football. Je me souviens quand je jouais avec Monaco, nous avions perdu 2-4 à Santiago-Bernabeu (en quarts de finale de la Ligue des champions 2003-2004) et le Real pensait déjà être en demi-finale. Mais nous avions gagné 3-1 le match retour. Donc, nous devons gagner à Old Trafford. Si nous n'atteignons pas la finale, ça serait désastreux. Nous devons faire notre travail. Nous sommes si près d'une nouvelle finale". Du côté de Schalke 04, l'espoir est toujours de mise, malgré le résultat décevant du match aller et la claque reçue samedi en championnat face au Bayern (1-4). A l'image du défenseur Japonais Atsuto Uchida, qui s'est confié sur le site de l'UEFA: "Nos résultats en Bundesliga sont assez décevants, mais en Ligue des champions, nous sommes plus tranchants, plus volontaires. Face à l'Inter Milan (balayé 7-3 sur l'ensemble des deux matches au tour précédent), on n'hésitait pas un seul instant et c'est toute l'équipe qui attaquait. Nous étions sûrs de nos forces". Mais sera-t-il possible pour les hommes de Ralf Rangnick de rééditer pareille performance face à MU ? "Manchester United possède des joueurs qu'on voit souvent à la télévision, leur terrain et leur stade sont fantastiques: ils ont une grande équipe et un grand manager" poursuit l'international nippon. "Mais Schalke a aussi de superbes supporters, un grand entraîneur et de grands joueurs, alors nous donnerons tout. Si on gagne, on sera en finale de la Ligue des champions: à nous de nous en donner les moyens". Buteur à l'aller et au retour face à l'Inter, Raul devrait être le principal argument offensif du club allemand et pourrait ainsi se rappeler au bon souvenir des supporters mancuniens, lui qui a déjà frappé à quatre reprises en trois matches face à MU alors qu'il portait les couleurs du Real Madrid, dont deux fois à Old Trafford.