MU en bête blessée

  • A
  • A
MU en bête blessée
Partagez sur :

Éliminé à la surprise générale de la Ligue des champions, Manchester United a repris des couleurs en dominant aisément Wolverhampton (4-1), ce samedi, lors de 15e journée de Premier League. Nani et Wayne Rooney, tous les deux auteurs d'un doublé, ont regonflé le moral des Red Devils. De son côté, Arsenal a battu Everton (1-0), grâce à un petit bijou de Robin van Persie.

Éliminé à la surprise générale de la Ligue des champions, Manchester United a repris des couleurs en dominant aisément Wolverhampton (4-1), ce samedi, lors de 15e journée de Premier League. Nani et Wayne Rooney, tous les deux auteurs d'un doublé, ont regonflé le moral des Red Devils. De son côté, Arsenal a battu Everton (1-0), grâce à un petit bijou de Robin van Persie. Trois jours après une triste élimination dès la phase de poules de la Ligue des champions, la réaction de Manchester United était forcément attendue. A l'orgueil, les Red Devils ont pansé leurs plaies et retrouvé le moral en dénichant en Wolverhampton une parfaite victime expiatoire. Le soutien d'Old Trafford a redonné vie à cette bête blessée, jamais aussi dangereuse qu'en de telles circonstances. Et la victoire 4-1, lors de la 15e journée de Premier League, pourrait avoir des vertus bénéfiques à double effet: relancer l'équipe après la désillusion bâloise et mettre un peu de pression sur le leader Manchester City, qui se rend sur la pelouse de Chelsea, lundi. United revient à deux points des Citizens au classement. Sans doute la meilleure nouvelle de la semaine pour Sir Alex Ferguson. L'entraîneur mancunien devrait en tout cas retirer de bons enseignements du match face aux Wolves. D'abord, la capacité de réaction de son équipe, comme celle qu'elle avait montrée en enchaînant trois victoires en championnat après la correction infligée par City à Old Trafford (1-6), en octobre dernier. Et aussi l'efficacité retrouvée de Wayne Rooney. L'attaquant anglais n'avait plus marqué en Premier League depuis plus de deux mois et demi et la victoire contre Chelsea (3-1), le 18 septembre dernier. Une disette effacée par un doublé, ses dixième et onzième buts de la saison. Nani a lui aussi marqué deux buts, tandis que Valencia a délivré trois passes décisives. Du bon boulot pour tout le monde finalement. Robin van Persie, lui, n'en finit plus de marquer. Le meilleur buteur de Premier League a grossi son total d'une unité supplémentaire (15 buts) en offrant la victoire à Arsenal contre Everton (1-0). L'Emirates Stadium s'est en tout cas émerveillé devant le but de l'attaquant néerlandais, auteur de 33 buts en 32 matches de Premier League en 2011 ! Alors que les Gunners piétinaient, Van Persie a trouvé la lumière d'une magnifique reprise de volée croisée, sur un service parfait d'Alexandre Song, à vingt minutes de la fin du temps additionnel. Les hommes d'Arsène Wenger, quatrièmes du classement en attendant le résultat de Chelsea, poursuivent leur série d'invincibilité en championnat, avec désormais huit matches d'affilée sans défaite (sept victoires, un nul). Arsenal, qui fêtait ce samedi son 125e anniversaire, avec notamment Thierry Henry et d'autres anciennes gloires du club en tribunes, gomme peu à peu son mauvais début de saison.