Mourinho: "On a été meilleurs"

  • A
  • A
Mourinho: "On a été meilleurs"
Partagez sur :

Le Real Madrid a retrouvé le chemin des quarts de finale de la Ligue des champions en éliminant l'Olympique Lyonnais (1-1, 3-0). Malgré le large succès acquis mercredi dans un match retour à sens unique, José Mourinho n'a pas souhaité tomber dans l'euphorie ambiante. Il a notamment rappelé que pour un club comme le Real, se hisser en quarts de finale est quelque chose de normal.

Le Real Madrid a retrouvé le chemin des quarts de finale de la Ligue des champions en éliminant l'Olympique Lyonnais (1-1, 3-0). Malgré le large succès acquis mercredi dans un match retour à sens unique, José Mourinho n'a pas souhaité tomber dans l'euphorie ambiante. Il a notamment rappelé que pour un club comme le Real, se hisser en quarts de finale est quelque chose de normal. Que ressentez-vous après la qualification du Real pour les quarts de finale ? Ça devait bien arriver un jour ! C'est normal, on passe en quart car on a été meilleur que notre adversaire. On s'est imposé à la maison car on a mieux joué qu'eux, on n'a pas souffert énormément, on a réalisé un match complet. Je suis content et tranquille. Vous pourriez rencontrer le Barça en quarts et les jouer 4 fois en 15 jours. Est-ce l'équipe à éviter ? Non, je préfère éviter Chelsea car c'est dur de jouer contre ses amis. C'est pour ça que je n'aimerai pas les rencontrer comme l'année dernière. Si on tombe contre eux, on le fera car nous sommes des professionnels. Des frères jouent bien l'un contre l'autre. Avant le match vous parliez de ne pas être obsédé par la 10e victoire du club en Ligue des champions. Comment faites-vous passer le message à vos joueurs ? On en parle naturellement, on a préparé ce match comme tous les autres, comme un match qu'on doit gagner. On n'a pas pensé à jouer le 0-0, on joue à la maison pour gagner et on a été meilleurs. A la mi-temps, à 1-0 rien n'était fait car avec un but ils pouvaient revenir, il fallait continuer à jouer, on l'a fait en respectant l'équilibre tactique. Cristiano Ronaldo n'était pas à 100%. Etait-ce le bon choix ? Ce n'était pas facile de prendre la décision de le faire jouer mais le foot, c'est comme dans la vie, on ne sait pas ce qui peut se passer, donc mieux vaut jouer en 1/8e car on ne sait pas si on sera en quart. Il faut savoir prendre des risques, il a un mental fort, les joueurs avaient confiance en lui, il a su le faire. Pour le match de samedi, peut-être qu'il ne pourra pas jouer car après un match comme ça et avec ce type de blessure, c'est dur de récupérer. S'il joue, ce sera peut-être un risque plus grand qu'aujourd'hui. "Le public ? Il aurait pu être mieux " Vous voilà en quarts, comment appréhendez-vous la suite ? Il y a des étapes, il faut franchir chaque étape pour gagner à la fin. Les titres ne viennent pas avec de l'obsession mais avec un gros travail collectif. On va dans le bon sens et si le titre ne vient pas cette année, il viendra la saison prochaine. En général, l'équipe est meilleure la deuxième année que la première et la troisième que la seconde. Mais encore une fois, ce passage en quart de finale doit être vu comme quelque chose de normal. Qu'avez-vous pensé du public que vous aviez appelé à jouer le rôle de 12e joueur ? Je pense qu'il l'a bien joué mais pas beaucoup. C'était bien 5 minutes, ensuite il n'a plus touché le ballon, il a de nouveau bien joué 10 minutes puis il s'est caché. Je préfère un joueur régulier pendant 90 minutes. Mais il peut grandir au fur et à mesure de la compétition et faire mieux en quarts puis en demies. Pour résumer, disons que ça aurait pu être mieux. Pour finir, tous les joueurs ont porté un maillot en soutien à Eric Abidal. Qu'en pensez-vous ? Il y a des choses qui vont au-delà des rivalités, il faut être ensemble. Dans ces moments, qui n'est pas avec lui ? Peu importe où et comment il joue, c'est un homme avec une famille, on souhaite tous que ça se finisse bien. Ce qu'a fait le Real, c'est normal.