Mourinho joue le bouc-émissaire

  • A
  • A
Mourinho joue le bouc-émissaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGA - L’entraîneur du Real Madrid a critiqué l’arbitrage après la rencontre contre Saragosse.

Les arbitres ont connu un week-end difficile. Après les accusations marseillaises à l’encontre de Fredy Fautrel, les hommes en noir espagnols n’ont pas non plus été épargnés. Malgré la victoire de son équipe (3-1) dimanche soir contre Saragosse, l’entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, a violemment critiqué le corps arbitral.

Injustices

Après le match, "Mou" est apparu très contrarié en conférence de presse. Deux de ses joueurs, Marcelo et Xabi Alonso, on reçu des cartons jaunes qui les empêcheront de jouer contre le FC Séville le week-end prochain.

Le "Special one" sait user de sous-entendus et manie parfois les métaphores avec talent. Dimanche, José Mourinho a été très clair : "Il y a un règlement pour Mourinho et un autre pour le reste des entraîneurs, et la même chose arrive aux joueurs. Il y a des joueurs qui peuvent protester et d’autres non".

Il tire aussi sur le Barça

L’entraîneur des "Merengue" n’a toujours pas digéré la défaite (5-0) lors du Clasico. Dans cette même attaque contre le corps arbitral, José Mourinho a glissé une allusion à son homologue barcelonais, Pep Guardiola : "il y a des entraîneurs qui peuvent sortir de leur zone technique et d’autres non. Il y a des coachs qui peuvent simuler des agressions et d’autres non".

Dans cette dernière déclaration, "Mou" a fait directement référence à Pep Guardiola qui avait eu un léger accrochage avec Cristiano Ronaldo pendant le Clasico. Depuis un mois, la presse espagnole fait souvent ses gros titres sur le coach portugais. Il y a un mois, Mourinho avait été sanctionné pour avoir volontairement demandé à deux de ses joueurs de se faire exclure en Ligue des champions.