Mounier: "Finir autour de la 10e place"

  • A
  • A
Mounier: "Finir autour de la 10e place"
Partagez sur :

Auteur d'une saison pleine l'an dernier (3 buts et 11 passes décisives en 34 matches de Ligue 1), Anthony Mounier a largement contribué au maintien de l'OGC Nice en Ligue 1. Si un départ n'est pas à exclure, en cas de proposition d'un club jouant l'Europe, l'ancien Lyonnais se plaît sur la Côte d'Azur et espère poursuivre sur sa lancée pour permettre aux Aiglons de franchir un palier.

Auteur d'une saison pleine l'an dernier (3 buts et 11 passes décisives en 34 matches de Ligue 1), Anthony Mounier a largement contribué au maintien de l'OGC Nice en Ligue 1. Si un départ n'est pas à exclure, en cas de proposition d'un club jouant l'Europe, l'ancien Lyonnais se plaît sur la Côte d'Azur et espère poursuivre sur sa lancée pour permettre aux Aiglons de franchir un palier. Comment se passe votre préparation ? Tout se passe bien, comme chaque année, même si on souffre un peu de la chaleur. Nous avons fait un stage en Espagne à Peralda, où on a bien travaillé, puis nous sommes rentrés sur Nice où il fait même encore plus chaud(rires). Pour revenir sur la saison dernière. Vous vous êtes battus jusqu'à la fin pour éviter la relégation mais vous avez aussi fait une demi-finale de Coupe de France. Quel bilan en tirez-vous ? C'est vrai que l'on a fait une belle aventure en Coupe de France. Malheureusement, en championnat, il y a pas mal de matches clés que l'on a mal négociés. On s'est retrouvé à lutter pour le maintien mais, heureusement, on s'est sauvé à la dernière journée. De nombreux joueurs en fin de contrat ont quitté le club (Paisley, Letizi, Ljuboja, Bellion, Bamogo, Bagayoko...), mais le club a quand même pour l'instant conservé une ossature dont vous faites partie. Est-ce rassurant pour vous ? Oui, il y a pas mal de départs, mais aussi quelques arrivées. On attaque à peine. Il faudrait, je pense, encore deux ou trois joueurs. Je fais confiance aux dirigeants pour les trouver. Votre avis sur les nouvelles recrues ? Camel Meriem, on connaît. Il a de grosses qualités. Il va donner de bons ballons et nous faire du bien dans l'entrejeu. Après, je ne connaissais pas Kévin Gomis, que l'on apprend à connaître. C'est un défenseur costaud et rugueux qui a l'air d'aller vite. C'est aussi intéressant. Et puis, il y a Fabian Monzon qui est arrivé d'Argentine. Il était dans la liste des 26 Argentins pour la Copa America (avant que le sélectionneur de l'Albiceleste, Sergio Batista, ne réduise la liste à 23 unités). Ce doit être un bon élément. C'est un joueur qui semble avoir de grosses qualités et qui peut nous faire du bien sur le côté gauche. "Partir pour partir ne m'intéresse pas" Plusieurs clubs vous ont semble-t-il approchés (Lille, Saint-Etienne...). Avez-vous songé à quitter le club ? Quand j'ai signé il y a deux ans, on avait prévu de faire un point sur ma situation après deux saisons. Aujourd'hui, je suis bien à Nice, mais on sait qu'il peut se passer beaucoup de choses avant la clôture du mercato le 31 août. Après, partir pour partir ne m'intéresse pas. Mais si un club ambitieux, qui joue la Coupe d'Europe, se présente, cela peut être un bon challenge pour moi. Il faudra bien réfléchir avant. L'arrivée d'un nouvel investisseur (Jean-Pierre Rivère, qui a injecté 10 à 12 millions d'euros dans les caisses du club, dont il est devenu l'actionnaire majoritaire et le nouveau président), ainsi que les projets à moyen terme du club (nouveau stade, nouveau centre d'entraînement) sont-ils un gage de sécurité pour vous ? C'est une bonne chose pour tous les gens qui aiment le club et, en premier lieu, les joueurs, car, qui dit nouveaux moyens, dit équipe plus compétitive. Cela fait deux ans que je suis à Nice, deux ans que l'on joue le maintien. Cela serait bien, qu'avec la qualité qu'il y a dans l'effectif, qu'on finisse autour de la dixième place. Que peut-on vous souhaiter pour la saison à venir ? Faire mieux que la saison dernière. Je veux continuer à enchaîner les matches, à faire des passes décisives et améliorer mon capital but.