Mort du supporter du PSG agressé

  • A
  • A
Mort du supporter du PSG agressé
@ Reuters
Partagez sur :

Ce supporteur de 37 ans avait été victime d'un tabassage le 28 février lors du match PSG-OM.

Ce supporteur de 37 ans avait été victime d'un tabassage le 28 février lors du match PSG-OM. Le supporteur du Paris Saint-Germain agressé le 28 février à Paris en marge du match PSG-OM est décédé mercredi soir, ont indiqué jeudi matin l'entourage du jeune homme et le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. "C'est une nouvelle qui était malheureusement redoutée", a dit le ministre sur RTL. Yann L. avait 37 ans et était membre de la tribune Boulogne du Parc des Princes. Il avait été passé à tabac par des membres d'un groupe de supporteurs de la tribune Auteuil. Depuis l'agression, il était hospitalisé à l'hôpital Beaujon à Clichy dans les Hauts-de-Seine. Son respirateur artificiel avait été débranché lundi car il avait été déclaré dès vendredi en état de mort clinique. Philippe était avec lui le soir de son agression: Le club a proposé de prendre en charge le financement des obsèques, mais la famille du supporteur a refusé, a-t-on appris auprès de son entourage. En revanche, la tribune Boulogne pourrait lui rendre un hommage appuyé dans les prochains jours. Appel au calme Face à la crainte de représailles, la famille de Yann L. a lancé un appel au calme à "tous ceux qui s'estimaient liés à leur fils par l'amitié ou la solidarité et tous ceux qui prennent part aujourd'hui à leur chagrin, au calme, à la retenue et à la dignité dans l'expression de leur émotion", selon Thierry Marembert, avocat des parents. Dans le cadre de l'enquête, quatre personnes ont été placées mercredi en garde à vue. Ils sont soupçonnés d'avoir eu un "rôle actif" dans l'agression. Un autre homme a déjà été mis en examen et écroué samedi dernier pour tentative d'homicide volontaire. Devant les affrontements entre groupes de supporteurs, la présidence du PSG a décidé d'arrêter la vente de billets aux supporteurs pour les matches à l'extérieur. "Nous avons pris des initiatives très fortes depuis plusieurs semaines afin que les matchs puissent se dérouler dans des conditions normales" a indiqué Brice Hortefeux.