Mormeck vise la lune

  • A
  • A
Mormeck vise la lune
Partagez sur :

C'est enfin officiel ! Le Français Jean-Marc Mormeck défiera bien l'Ukrainien Wladimir Klitschko pour les titres WBA, IBO, IBF et WBO des poids lourds. Le combat se déroulera le 10 décembre prochain, à l'Esprit Arena de Düsseldorf en Allemagne, un stade d'environ 50 000 places. "Je reviendrai à Paris avec une valise pleine de ceintures de champion du monde", assure "The Marksman", âgé de 39 ans.

C'est enfin officiel ! Le Français Jean-Marc Mormeck défiera bien l'Ukrainien Wladimir Klitschko pour les titres WBA, IBO, IBF et WBO des poids lourds. Le combat se déroulera le 10 décembre prochain, à l'Esprit Arena de Düsseldorf en Allemagne, un stade d'environ 50 000 places. "Je reviendrai à Paris avec une valise pleine de ceintures de champion du monde", assure "The Marksman", âgé de 39 ans. Au moins, on ne peut pas écrire que Jean-Marc Mormeck ne tient pas ses promesses. À son arrivée dans la catégorie reine en décembre 2009, Mormeck avait donné sa parole: il fera tout ce qui est en son pouvoir pour devenir champion du monde chez les lourds. Il l'a dit. Il est en train de le faire, puisque Wladimir Klitschko a annoncé en personne qu'il mettait en jeu face à "The Marksman" (le tireur d'élite) ses titres WBA, IBO, IBF et WBO. Cela se passera le 10 décembre prochain, devant plus de 50 000 personnes à l'Esprit Arena de Düsseldorf en Allemagne, là-même où l'Ukrainien avait battu par KO l'Américain Eddie Chambers, le 20 mars 2010... "Je suis très heureux de revenir à l'Esprit Arena. Les spectateurs et l'ambiance lors de mon combat contre Chambers étaient tout simplement formidables et je suis sûr que ça le sera encore cette fois", se réjouit d'avance Klitschko (56 victoires, 3 défaites), 35 ans, qui a unifié ses ceintures en donnant une leçon au Britannique David Haye lors de sa dernière apparition sur un ring, au début de l'été. "Je sais que je suis le favori à chaque combat, mais je sais aussi que chaque adversaire se prépare pour être au mieux de sa forme quand il m'affronte", poursuit le cadet des frères Klitschko. Klitschko, le must du must Ce dernier, plus grand (1,98 m contre 1,81 m pour le Français), plus lourd (110 kg contre 98 kg), a beau ajouter que "Mormeck est l'un des combattants les plus expérimentés que je n'ai jamais rencontré. Il a eu de nombreux titres de champion du monde (deux chez les lourds-légers, ndlr), il a une très bonne technique, un excellent punch et il est très intelligent sur le ring. Le sous-estimer serait une erreur fatale", il reste le grandissime favori du vingtième championnat du monde de sa carrière. Car Klitschko, c'est une médaille d'or aux Jeux Olympique de 1996 à Atlanta (poids super-lourds), c'est aussi avec son frangin Vitali, le must du must chez les lourds. Et ce depuis le début des années 2000. "Wladimir a un menton de cristal et je vais le casser, prédit pourtant un Mormeck (trop ?) sûr de lui (36 victoires, 4 défaites), 39 ans, qui n'a plus croisé les gants depuis un an et sa victoire aux points sur l'Ouzbek Timur Ibragimov, à la Halle Carpentier... Je suis ravi d'être en position d'outsider et de créer un électrochoc dans le monde de la boxe ! Le 11 décembre, je reviendrai à Paris avec une valise pleine de ceintures de champion du monde !" Si, là encore, il ne ment pas, "J2M" deviendra le premier Français de l'histoire à être sacré chez les lourds.