Mormeck monte en grade

  • A
  • A
Mormeck monte en grade
@ Reuters
Partagez sur :

BOXE - Le Français a remporté son combat aux points face à l'Américain Fres Oquendo.

BOXE - Le Français a remporté son combat aux points face à l'Américain Fres Oquendo. Comme un exquis présage, Daouda Sow, Khedafi Djelkhir puis Anthony Mezaache, les trois protégés de Jean-Marc Mormeck, avaient envoyé leurs challengers respectifs dans les cordes. Un signe grâce auquel on pouvait aisément dire que l'avenir s'annonçait favorable pour "JMM", le promoteur ascendant boxeur. La suite et fin de cette soirée n'a fait que confirmer la prophétie. Pour ceux qui en doutaient encore, "The Marksman" est de retour. La preuve, il a joué un bien mauvais tour à l'Américain Fres Oquendo, jeudi, devant une Halle Georges-Carpentier naturellement toute acquise à sa cause, au premier rang de laquelle figuraient des personnalités telles que Brahim Asloum, Bernard Laporte, Lilian Thuram ou encore Jean-Paul Belmondo.Le Guadeloupéen (37 ans) a donc relevé le défi. Il a su gravir la deuxième marche vers un titre chez les lourds en projetant "The Big O" dans les cordes. L'expérience, le palmarès, l'allonge démesurée (203 centimètres) et la science du mouvement du natif de Porto Rico n'ont pas fait trembler outre mesure "J2M". Pourtant, il y avait de quoi être impressionné par "Fast Fres". Classé dixième boxeur IBF et WBA, treizième WBO, ce grassouillet de droitier venait de remporter au mois de février le championnat NABA et USBA. En d'autres termes, il n'avait rien à voir avec son compatriote Vinny Maddalone que l'enfant de Bobigny avait renvoyé - tant bien que mal - à ses études à l'occasion de son grand come-back, en décembre 2009. Mais, cette fois, le Français s'est présenté sur le ring au top de sa forme.Très concentré, Mormeck s'est d'entrée de jeu attaché à rentrer dans son adversaire, à lui couper la route, à le contrer. Bousculé, Oquendo tentait de répondre par son excellent uppercut droit mais le tricolore restait sur ses gardes sans, toutefois, parvenir à accélérer la cadence. C'est par conséquent aux points que la décision s'est faite, "JMM" l'emportant au bout du suspense et par le plus petit écart à l'unanimité des trois juges (96-95, 96-95, 96-94). "C'était quand même difficile par rapport à son expérience, son positionnement, analysait après coup le poulain d'Éric Collette devant la caméra d'Orange Sport. Il faut que je travaille encore, que je débite. Mais j'ai deux grosses surprises pour vous d'ici la fin de l'année !" Alors qui sera le prochain concurrent du natif de Pointe-à-Pitre ? David Haye, Eddie Chambers, Evander Holyfield, Fabrice Tiozzo, les frères Klitschko ou Mike Tyson ? Les paris sont ouverts.