Mormeck: "Le combat de ma vie"

  • A
  • A
Mormeck: "Le combat de ma vie"
Partagez sur :

Le Français Jean-Marc Mormeck et l'Ukrainien Wladimir Klitschko, qui s'affronteront le 10 décembre prochain à Düsseldorf, ont tenu ensemble leur première conférence de presse, ce mercredi, à l'Esprit arena. Une rencontre entre les deux boxeurs pleine de respect et sans provocation. "Je veux être le premier, en France, à être champion du monde des poids lourds", a simplement déclaré "The Marksman".

Le Français Jean-Marc Mormeck et l'Ukrainien Wladimir Klitschko, qui s'affronteront le 10 décembre prochain à Düsseldorf, ont tenu ensemble leur première conférence de presse, ce mercredi, à l'Esprit arena. Une rencontre entre les deux boxeurs pleine de respect et sans provocation. "Je veux être le premier, en France, à être champion du monde des poids lourds", a simplement déclaré "The Marksman". "Je suis Jean-Marc Mormeck, le prochain champion du monde des poids lourds." C'est en ces termes que "The Marksman" (le tireur d'élite) s'est présenté à un parterre de journalistes, ce mercredi midi, dans un salon de l'Esprit arena. Le 10 décembre prochain, devant 51 000 spectateurs réunis à l'intérieur de ce stade de Düsseldorf, Mormeck affrontera Wladimir Klitschko, monarque de la catégorie reine, avec en jeu les ceintures WBA, IBO, IBF et WBO. "C'est le combat de ma vie", a annoncé solennellement, devant les caméras d'Orange sport, le Tricolore qui, en cas d'exploit face à l'Ukrainien, réussirait là où ses compatriotes Georges Carpentier (1921) puis Lucien Rodriguez (1983) ont échoué. "Je veux être le premier Français champion du monde des poids lourds", a-t-il déclaré. Pour ce faire, Mormeck, homme de défi devant l'éternel, devra battre le cadet des frères Klitschko (35 ans), peut-être moins bon que son frangin Vitali, détenteur du titre WBC, mais poids lourd par excellence (110 kg pour 1,98 m). "Je sais que cela sera très dur pour moi, a reconnu sans difficulté le natif de Pointe-à-Pitre, étonnamment détendu pendant la durée de cette conférence de presse. Mais Wladimir a déjà perdu (trois fois, ndlr), ce n'est pas comme si c'était impossible." Pourtant, le rêve de "J2M" pourrait vite tourner au cauchemar, tant sa taille (1,81 m), son poids (98 kg) et son âge (39 ans) semblent jouer en sa défaveur. "Tout cela, coupe-t-il, ce sont des conneries ! Quand on est déterminé, on peut faire plein de choses. Même des miracles." On aimerait partager son enthousiasme... Toujours est-il que malgré son statut de grandissime favori, Klitschko a beaucoup de respect pour son prochain adversaire. "Bonjour monsieur Jean-Marc Mormeck", lui a-t-il dit au moment de commencer son discours. Parce que "The Marksman", contrairement au Britannique David Haye avant lui, n'est pas tombé dans la provocation durant cette rencontre avec les médias. Parce qu'il a accepté de s'attaquer à lui également, à l'inverse, par exemple, du Russe Aleksandr Povetkin. "Dans la boxe, tout est possible. Je te (Mormeck, ndlr) prends vraiment au sérieux, a rabâché "Docteur Klitschko". Je vais tout faire pour te battre cher Jean-Marc. Je te promets que je suis aussi sérieux que toi". Après avoir tapé dans le ballon sur la pelouse de l'Esprit arena, les deux pugilistes se sont donnés rendez-vous à Paris, la semaine prochaine, pour une nouvelle promotion de leur combat.