Montpellier, zéro pointé

  • A
  • A
Montpellier, zéro pointé
Partagez sur :

Montpellier ne s'en sort pas. La 2e journée de Top 14 a encore été fatale samedi aux Héraultais, qui se sont inclinés à domicile devant... Brive (12-28), pourtant battu à domicile la semaine passée contre Agen. Des Agenais qui réalisent eux une bonne opération, en accrochant le nul à Biarritz (9-9). Le Stade Français a été écrasé à Castres (10-35), tandis que Bordeaux-Bègles a battu Bayonne (18-6).

Montpellier ne s'en sort pas. La 2e journée de Top 14 a encore été fatale samedi aux Héraultais, qui se sont inclinés à domicile devant... Brive (12-28), pourtant battu à domicile la semaine passée contre Agen. Des Agenais qui réalisent eux une bonne opération, en accrochant le nul à Biarritz (9-9). Le Stade Français a été écrasé à Castres (10-35), tandis que Bordeaux-Bègles a battu Bayonne (18-6). MONTPELLIER - BRIVE: 12-28 Consulter aussi: Le match à la loupe Belle opération du CAB A la surprise générale, Brive s'est imposé sur la pelouse du vice-champion de France montpelliérain dans le cadre de la 2e journée de Top 14 (12-28). Grâce à une pénalité lointaine de Caminati, les visiteurs prennent l'avantage rapidement pour ne plus le lâcher (0-3, 3e). L'arrière briviste punit l'indiscipline récurrente du MHR et donne neuf points d'avance aux siens sous les sifflets du stade Yves-du-Manoir à l'encontre de ses protégés (0-9, 17e). L'addition aurait même pu être plus corsée sans trois échecs de l'artificier corrézien. Toutefois, le vice-champion de France revient à hauteur de son adversaire juste avant la pause au bénéfice de trois pénalités inespérées de Lagarde (9-9, 40e). Dès le retour des vestiaires, les hommes d'Eric Béchu replongent dans leurs travers. Caminati se charge d'enquiller les points au pied (12-15, 50e) avant que deux essais assassins des deux ailiers brivistes ne parachèvent le succès des Coujoux (12-28, 67e). Accusant un retard de 16 points à douze minutes du coup de sifflet final, Tomas dynamise le jeu. En vain ! L'indiscipline et les imprécisions empêchent les locaux de marquer le moindre point dans le dernier quart d'heure et c'est même Brive qui est à deux doigts d'empocher le point du bonus offensif dans les arrêts de jeu. Avec deux revers en autant de rencontres, le MHR déçoit en ce début d'exercice et occupe la dernière place au classement. En revanche, Brive rattrape son faux-pas à domicile de la 1ère journée et compte cinq unités au compteur. Prochains matches: Stade Français - Montpellier ; Perpignan - Brive CASTRES-STADE FRANCAIS: 35-10 Consulter aussi: Le match à la loupe Première castraise Leader après la première journée de Top 14, le Stade Français n'a pas fait honneur à son statut en concédant une large défaite sur le terrain du Castres Olympique (35-10). Et le cauchemar commence tôt pour les Parisiens qui se retrouvent à dix suite au carton jaune obtenu par Mostert (3e). Teulet en profite alors pour passer deux pénalités castraises (7e, 11e) avant que Nicolas (19e) et Andreu (24e) n'y aillent chacun de leur essai, tous deux transformés par...Teulet. A la demi-heure de jeu, le CO mène de vingt points (20-0) ! Une pénalité de chaque côté (dont celle de Warwick côté SF à la 34e minute) et les deux équipes s'en retournent aux vestiaires sur le score de de 23-3 en faveur des locaux. La pause ne change pas grand-chose à la physionomie du match qui reprend sur le même rythme avec une domination castraise confirmée par le deuxième essai signé Andreu (28-3, 58e). Et même si Rokobaro marque l'unique essai parisien à dix minutes du terme (28-8, 71e), ce sont bien les locaux qui concluent leur festival par un ultime ballon aplati dans l'en-but parisien par Masoe (33-10, 74e). Une dernière transformation de Teulet et la victoire revient au CO sur le score net de 35-10. Grâce à ce résultat et au point de bonus offensif, Castres occupe la 3e place du classement provisoire, dépassant au passage son adversaire du jour. Le Stade Français qui recule au 4e rang. Prochains matches: Biarritz - Castres ; Stade Français - Montpellier BORDEAUX-BEGLES-BAYONNE: 18-6 Consulter aussi: Le match à la loupe Frazer:18, Garcia: 6 Bordeaux-Bègles a décroché son premier succès de la saison en dominant Bayonne (18-6) au terme d'une rencontre sans essai, pour le compte de la 2e journée de Top 14. Pourtant favoris, les Bayonnais sont complètement passés au travers de ce match. Il leur a fallu un certain réalisme pour que Garcia marque tous les points de son équipe, sur les deux seules pénalités qu'il a obtenues en première période (11e, 31e). Dominés, les hommes de Thomas Lièvremont ont fait preuve d'un surplus d'agressivité et d'un gros manque de discipline, qui se sont notamment soldés par des cartons jaunes pour Haare (22e) et Flavell (73e). Dans le jeu, en revanche, ils n'ont rien proposé ou presque. De son côté, Bordeaux-Bègles n'a pas non plus été flamboyant. Mais en poussant son adversaire plusieurs fois à la faute, l'Union a obtenu de nombreuses pénalités. L'ouvreur local, Frazer, en a transformé six (3e, 23e, 28e, 46e, 58e, 76e), marquant lui aussi tous les points de son club. La rencontre a manqué d'essais et d'intensité, hormis sur la fin. Mais la victoire n'est pas volée pour l'UBB, qui s'est imposée grâce à son envie et sa discipline. Prochains matches: Clermont-Bordeaux-Bègles ; Bayonne-Toulon BIARRITZ-AGEN: 9-9 Consulter aussi: Le match à la loupe Le BO accroché Sévèrement battu à Toulon pour l'ouverture du Top 14, Biarritz s'est fait peur en concédant le partage des points (9-9) à domicile lors de cette deuxième journée. Agen confirme ses bonnes dispositions actuelles. La rencontre débute sous des grosses averses qui rendent les conditions de jeu délicates. Barnard ouvre le score en faveur d'Agen sur pénalité (0-3, 16e) et récidive peu après (0-6, 21e). Après une période de flottement, les Basques se reprennent. Ils sont récompensés de leurs efforts par un coup de pied victorieux de Peyrelongue (3-6, 32e). Le buteur du BO égalise même peu avant la pause (6-6, 35e). La deuxième période est peu avare en occasions. Peyrelongue donne pour la première fois l'avantage à Biarritz (9-6, 59e). On croit que les locaux ont fait le plus dur, mais les vingt dernières minutes sont à l'avantage des joueurs du Lot-et-Garonne qui se rapprochent dangereusement de la ligne d'en-but adverse. Courrent rate une pénalité (70e) mais se rattrape six minutes plus tard (9-9, 76e). La fin de match est pénible pour Biarritz, mais le score reste inchangé. Agen reste invaincu après deux déplacements et les Basques doivent commencer à se poser des questions après ce début de championnat raté. Prochains matches: Biarritz - Castres ; Agen - Lyon OU