Montpellier voit à long terme

  • A
  • A
Montpellier voit à long terme
Partagez sur :

Invaincu depuis le début de la saison, Montpellier compte bien continuer sa belle série, dimanche, face à Belgrade, pour le compte de la troisième journée. L'occasion pour Patrice Canayer de continuer à peaufiner son collectif, et poursuivre sa quête d'excellence. Le tout avec un but final: gagner la Ligue des champions.

Invaincu depuis le début de la saison, Montpellier compte bien continuer sa belle série, dimanche, face à Belgrade, pour le compte de la troisième journée. L'occasion pour Patrice Canayer de continuer à peaufiner son collectif, et poursuivre sa quête d'excellence. Le tout avec un but final: gagner la Ligue des champions. "Marquer six points après trois journées serait vraiment intéressant". A l'heure d'aborder la troisième journée de la Ligue des champions, face à Belgrade, Patrice Canayer compte bien poursuivre la lancée prise par Montpellier, et enchaîner un troisième succès de rang. "Le but est d'avancer et de marquer des points avec un effectif le plus complet possible", ajoute le technicien héraultais, sur le site du club. Victorieux de Kiel la semaine passée (24-23), les partenaires de Nikola Karabatic semblent sur la bonne voie. "Le match contre Kiel a laissé apparaitre une bonne maîtrise de jeu de l'équipe et j'ai l'impression que les gens devant leur écran ont ressenti ça. Mais cette victoire était la vérité d'un match", tempère le coach, qui souhaite voir son équipe s'inscrire dans la durée. "La Ligue des champions, c'est huit mois, il faut être présent huit mois avec un effectif au complet, et un rendement maximal, abonde Canayer. C'est ça qui rend cette compétition difficile. En tant que gros outsider de la compétition, j'espère que dans six mois, l'équipe sera avec cette même forme du moment, voire mieux". Et si son effectif impressionne déjà, avec notamment cette capacité à achever ses adversaires en deuxième période, comme face à Dunkerque jeudi (33-23), l'entraîneur a quelques pistes pour tendre vers la perfection. "Le match contre Leon a été plutôt offensif, le match contre Kiel plutôt défensif. L'idée est d'arriver à bien panacher tout ça". Du côté de ses joueurs, le message est plutôt bien passé, et personne ne croit que tout est d'ores et déjà acquis. "On sait pourquoi on travaille, pour très prochainement gagner la Ligue des champions et rivaliser avec les meilleures équipes d'Europe, explique Nikola Karabatic, devant les caméras de Canal+ Sport. Gagner à Kiel, on ne s'y attendait pas forcément mais ça fait un petit moment qu'on est dans le vrai. On progresse, on est de plus en plus forts et ça fait plaisir". Pour cette rencontre face aux Serbes, qui n'ont toujours pas gagné sur le front européen, seul Michaël Guigou manquera de nouveau à l'appel. Auteur de six buts pour son retour après deux mois d'arrêt, Samuel Honrubia sera donc de nouveau mis à contribution.