Montpellier sur sa lancée

  • A
  • A
Montpellier sur sa lancée
@ Reuters
Partagez sur :

L1 - Montpellier s'est imposé à Boulogne-sur-Mer (2-0) lors de la 23e journée.

L1 - Montpellier s'est imposé à Boulogne-sur-Mer (2-0) lors de la 23e journée. "On ne peut plus se cacher". C'est en ces termes, dans le Midi Libre, que René Girard qualifiait désormais le défi qui devait attendre ses troupes à chacune de leurs sorties. Avec le maintien en poche depuis leur succès face à l'OM, les Montpelliérains se retrouvaient pour la première fois de leur exercice à assumer ouvertement leur statut de candidat aux places européennes voire plus, avec seulement six points de retard sur le leader bordelais. Boulogne-sur-Mer et Montpellier, voilà deux clubs qui épousent des trajectoires radicalement différentes cette saison. Pourtant, les Nordistes, déjà auteurs d'un petit exploit samedi dernier face à Bordeaux (0-0), se montrent ambitieux sur leurs premières foulées. Les approximations ne génèrent toutefois pas un spectacle très enthousiasmant au public du Stade de la Libération. Prenant quelque peu le jeu à leur compte, les hommes de Laurent Guyot s'offrent le luxe de bousculer la défense montpelliéraine alors qu'El-Kaoutari s'interpose face à Kapo (18e) dans la surface. Mais la vaillance des Boulonnais va finalement être mise à mal lorsque le duo Aït-Fana-Jeunechamp signe le réveil offensif des hommes de Girard en enflammant le côté gauche. Camara, idéalement placé devant le but de Bedenik, conclut l'action d'une volée limpide (0-1, 27e). Une quatrième victoire consécutive D'un réalisme implacable, les hommes de René Girard affichent un visage revigoré. Côté nordiste, la détermination semble émoussée. Costa sème un peu plus le doute dans la tête des locaux mais Lachor garde la tête bien sur les épaules pour dégager son camp (29e). C'est sans compter sur l'abnégation des coéquipiers de Da Rocha, celle qui leur a permis d'arracher le nul à quatre reprises lors de leur cinq dernières rencontres. Si Aït-Fana, qui alerte Camara, affole la défense nordiste, l'UBSCO regagne cependant les vestiaires avec des espoirs de retour. Avec un léger avantage à la marque, Montpellier croit d'entrée de seconde période faire définitivement pencher le match en sa faveur. Bedenik, face à Montano, veille à les contredire (48e). Plutôt attentistes dans le jeu, les Héraultais se contentent dès lors de gérer leur maigre avance. Une stratégie qui menace de se retourner contre eux alors que Yatabaré manque de peu le cadre (58e). Parsemée de nombreuses fautes, la fin de rencontre fait finalement le jeu des Montpelliérains qui infligent le coup de grâce à leurs adversaires dans le temps additionnel grâce à un Montano prompt à surgir devant un Bedenik à terre (0-2, 90e+ 2). Montpellier, loin d'avoir livré sa prestation la plus aboutie de la saison, signe ainsi un quatrième succès de rang. Avant d'affronter prochainement deux autres équipes en quête de maintien, Grenoble et Saint-Etienne, les joueurs de René Girard (2e), revenus à seulement trois points de Bordeaux - battu à Rennes (2-4), prouvent plus que jamais qu'il faut désormais compter avec eux dans les hautes sphères de la Ligue 1. Pour les Boulonnais (19e), la timide embellie en terme de résultats entrevue ces dernières semaines s'est malheureusement ternie.