Montpellier, solide leader

  • A
  • A
Montpellier, solide leader
@ Maxppp
Partagez sur :

HANDBALL - Montpellier a assuré sa première place du groupe A en dominant Tchekhov.

HANDBALL - Montpellier a assuré sa première place du groupe A en dominant Tchekhov. Montpellier voulait s'étalonner en Russie. Parce que si les champions de France avaient gagné avant de se rendre à Tchekhov jeudi vingt-quatre de leurs vingt-cinq premiers matches de la saison, les choses sérieuses pour cette armada au-dessus du lot dans son championnat national n'ont pas encore vraiment commencé. La victoire à Valladolid à la mi-octobre lors de la phase aller de la Ligue des Champions (26-21, ndlr) avait confirmé le potentiel de cette équipe dont le principal objectif est de se hisser au Final Four de Cologne. Mais en Russie, contre une équipe plus solide que la formation espagnole, le test était véritablement le plus dur de cette campagne européenne jusque-là. D'autant que l'enjeu était de taille. Une victoire ou un match nul des Héraultais, vainqueurs de cinq buts à l'aller (33-28, ndlr), leur assurait avant même l'ultime levée la première place du groupe A, synonyme d'un huitième de finale normalement plus abordable contre un quatrième de poule. Tchekhov, sorte de copie de la sélection russe, espérait lui faire tomber le champion d'Europe 2003 pour revenir à sa hauteur. Mais Montpellier n'a (presque) jamais tremblé au Sport Hall Olimpiyskiy, menant les hostilités de bout en bout. Montpellier devra être pris au sérieux La première période fut l'une des plus abouties de l'ensemble héraultais cette saison. Derrière un Daouda Karaboué de gala (11 arrêts sur 22 tirs lors du premier acte), les Montpelliérains creusaient rapidement l'écart. Sur un tir génial de Michaël Guigou qui passait par là au poste de pivot, le MAHB passait le premier quart d'heure de jeu avec cinq longueurs d'avance (9-4, 15e). Les jeunes Adrien Di Panda et William Accambray faisaient ensuite parler leur puissance pour permettre aux Languedociens de maintenir cette avance à la mi-temps (16-11, 30e). Le second acte commençait comme le premier. Et deux buts successifs de Guigou permettaient aux champions de France de se détacher nettement (23-16, 42e). Le seul passage à vide montpelliérain, un 0-5 concédé en cinq minutes (23-21, 46e), eut pour effet de faire réagir les partenaires de Nikola Karabatic. Wissem Hmam, Vid Kavticnik puis Accambray relançaient la machine héraultaise qui reprenait ses distances (26-21, 52e). Cinq dernières minutes délicates ne changeaient rien à l'affaire rondement menée (28-27). Avant de recevoir Valladolid dans dix jours pour conclure cette première phase, Montpellier a réaffirmé à ses adversaires qu'il compte bien faire sérieusement reparler de lui sur la scène européenne.