Montpellier se donne de l'air

  • A
  • A
Montpellier se donne de l'air
Partagez sur :

Un succès d'importance. Après un début de saison compliqué, Montpellier avait pour ambition de ne plus lâcher de point à domicile, ils ont réussi à s'y tenir, samedi lors de la 11e journée, malgré la grosse opposition représentée par Clermont (29-23). Le réalisme, avec notamment deux essais de Nagusa et la botte de Paillaugue, leur offre une victoire qui leur permet de se relancer au classement.

Un succès d'importance. Après un début de saison compliqué, Montpellier avait pour ambition de ne plus lâcher de point à domicile, ils ont réussi à s'y tenir, samedi lors de la 11e journée, malgré la grosse opposition représentée par Clermont (29-23). Le réalisme, avec notamment deux essais de Nagusa et la botte de Paillaugue, leur offre une victoire qui leur permet de se relancer au classement. Ne plus lâcher le moindre point au Stade Yves-du-Manoir. Voilà en gros le discours martelé par le staff montpelliérain ces derniers jours. Une volonté logique au regard d'un début de saison particulièrement délicat. Face à des Clermontois habitués à jouer le haut du classement, les Héraultais ont su répondre présent dans le défi physique imposé, première condition pour exister face aux cadors du championnat. Si on y ajoute deux pénalités de Paillaugue, cela fait 6-0 après seulement 6 minutes de jeu. "On était trop attentiste au départ. On fait trop de fautes. On prend 6 points mais ils auraient pu en mettre 9. Sur l'ensemble du match, on n'a pas assez maitrisé notre jeu. On savait qu'on avait les moyens de gagner ici mais on fait trop d'erreurs sur les coups d'envoi, les plaquages manqués...", évoque Julien Bonnaire, conscient des carences des Jaunards, devant les caméras de Rugby +. De fait, si Skrela relance les siens en passant à son tour deux pénalités (6-6, 25e), Nagusa sort de sa boîte suite à un coup de pied de Trinh-Duc pour franchir une première fois la ligne (13-6, 31e). Un premier essai que Paillaugue bonifie d'une nouvelle pénalité si bien qu'à la pause, le score est de 16-6. Le finish de Clermont Les Auvergnats tentent toutefois de se secouer et ça marche puisque Parra, entré en jeu à la 32e minute de jeu, trouve Malzieu sur l'aile, le jeu rebondit à l'intérieur vers Bardy qui franchit le rideau pour marquer (51e). Avec la transformation, les Clermontois sont de nouveau dans le coup. Mais après deux pénalités de Paillaugue (22-13), les Héraultais vont ouvrir le tiroir réalisme avec un ballon de récupération, une belle relance d'Amorosino qui va au contact et passe les bras pour servir un Nagusa qui met le turbo pour remonter tout le terrain et alourdir le score (29-13). Le souffle chaud de la victoire commence à se faire sentir à Yves-du-Manoir mais les coéquipiers de Bonnaire n'abdiquent pas et reviennent à deux reprises grâce à un Parra en feu qui d'abord inscrire un essai en bout de ligne qu'il transforme lui-même (20-29, 73e) avant de passer la pénalité qui permet à son équipe d'arracher le point de bonus défensif et donc de limiter la casse. Pour Montpellier, évidemment, ce succès est très positif puisqu'il permet à l'équipe d'engranger des points. "Tout n'a pas été parfait mais on va savourer cette victoire", glisse Paillaugue."On avait besoin de points après le début de saison catastrophique, surtout ici où on avait perdu pas mal de fois. Aujourd'hui on joue match après match parce que ce serait trop prétentieux de viser une des six premières places." Les Héraultais ont effectivement encore beaucoup de chemin à parcourir.