Montpellier remet les gaz

  • A
  • A
Montpellier remet les gaz
Partagez sur :

Inquiétants il y a une semaine pour leur match de rentrée face à Grenoble (Pro D2), les vice-champions de France montpelliérains, opposés aux Anglais de Leicester, vice-champions d'Angleterre, mardi, à Millau, dans le cadre du Challenge Armand-Vaquerin, ont rassuré leurs supporters en pulvérisant (50-24) des Tigres totalement dépassés.

Inquiétants il y a une semaine pour leur match de rentrée face à Grenoble (Pro D2), les vice-champions de France montpelliérains, opposés aux Anglais de Leicester, vice-champions d'Angleterre, mardi, à Millau, dans le cadre du Challenge Armand-Vaquerin, ont rassuré leurs supporters en pulvérisant (50-24) des Tigres totalement dépassés. Bien que privés d'une quinzaine d'internationaux, Montpellier, ébranlé la semaine passée par son revers (7-26) concédé face à Grenoble (Pro D2) lors de son premier match de préparation, s'est rassuré en dominant très nettement les Tigers de Leicester (50-24), lundi soir, en ouverture du Challenge Armand-Vaquerin, à Millau. Les Héraultais, qui menaient déjà largement (33-7) à la pause face à des vice-champions d'Angleterre dépassés pour leur premier match de la saison, inscriront pas moins de 8 essais. Le jeune ailier Yohann Artru, 19 ans, s'est offert un triplé (7e, 40e, 62e), tandis que Benoît Paillaugue, crâne rasé et titulaire à la mêlée, a inscrit un doublé en deux minutes (30e, 32e). Le tableau est complété par trois essais des piliers Georgi Jgenti, auteur d'un doublé rare (9e, 75e), et Erasmus van Vuuren (50e). Interrogé sur Orange Sport à l'issue de la rencontre, Fabien Galthié, pas dupe bien sûr de l'état de préparation de son adversaire du soir, ne cachait pas une certaine surprise devant l'ampleur du score. "C'est vraiment un bon résultat. On sort d'une grosse période de travail en montagne à Tignes, on a souffert lors du premier match amical face à Grenoble. Aujourd'hui, c'est une agréable surprise, avec de bonnes choses. Il faut évoquer le cas de Yohann Artru (auteur d'un triplé), qui jouait seulement son deuxième match, et qui a bien saisi les opportunités qu'il avait. Dans l'ensemble, collectivement, il y a eu des choses intéressantes", a résumé le coach du MHR. De quoi rassurer un groupe montpelliérain conscient des attentes et des exigences, liés au nouveau statut du club, même si la Coupe d'Europe, qu'il s'apprête à découvrir, risque de lui offrir une adversité autrement plus relevée. "On aura à faire à des équipes comme Leicester, sans doute mieux armées et mieux préparées que ce soir", confirme, lucide, un Benjamin Thiéry, prêt à relever le défi: "On est allé se la chercher cette Coupe d'Europe, c'est quand même un rêve de jouer une telle compétition. On va mettre les deux pieds dedans. Il faut la jouer à fond..." Fort de la bonne base de travail du soir, qui aura eu le mérite de mettre l'un des ténors anglais au parfum montpelliérain, le MHR se met en ordre de marche.