Montpellier plus fort que Bordeaux

  • A
  • A
Montpellier plus fort que Bordeaux
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - En clôture de la 1ère journée, Montpellier a dominé Bordeaux (1-0) dimanche.

LIGUE 1 - En clôture de la 1ère journée, Montpellier a dominé Bordeaux (1-0) dimanche. C'est évident, les Bordelais ne seront pas les seuls à tomber à La Mosson cette saison. S'ils ont énormément déçu en se faisant bêtement sortir de la Ligue Europa, éliminés il y a trois jours par Györ, les protégés de René Girard ont idéalement réagi en dominant les Girondins dimanche soir (1-0). Un résultat espéré pour bien entamer le championnat même si Bordeaux ne fut pas si loin que ça de ramener un point malgré une attaque quasiment étouffée, à l'image d'un Cavenaghi dont la première frappe du match se situa dans le temps additionnel, et ce coup franc largement au dessus (91e). Les hommes de Girard ont d'abord rapidement rassuré leurs supporters quant à leur capacité à bousculer un adversaire, il est vrai, décimé en défense même si cela ne s'est pas vraiment vu. Arrivé cet été de Tours pour faire oublier Montano, Giroud est tout près de signer en fanfare son entrée parmi l'élite. Le meilleur buteur de Ligue 2 voit ainsi son coup de tête flirter avec le montant d'Olimpa, servi par Bocaly (5e). C'est ensuite au tour de Kabze de semer le désordre dans les 16 mètres girondins avant de s'écrouler. L'arbitre, Monsieur Ennjimi, ne se laisse pas berner et refuse d'accorder penalty (11e). Si Bordeaux réagit bien par une frappe contrée de Tremoulinas sur le poteau droit de Jourdren (13e), les Montpelliérains se montrent les plus entreprenants. Bocaly ouvre son compteur Après un tir détourné de Pitau (25e), Estrada, sur coup franc, fait briller Olimpa (27e). Le gaucher chilien semble d'ailleurs se trouver sur la bonne voie pour tenter de faire aussi bien que Costa la saison passée. La domination penche du côté héraultais, certes, mais les joueurs de Tigana peuvent au moins se satisfaire d'avoir maîtrisé le cuir dans cette première période (53% contre 47, selon les stats de la LFP). Au retour des vestiaires, Pitau et ses camarades n'ont rien perdu de leur mordant et Camara se fait a priori déséquilibrer par Wendel (les images au ralenti prouveront le contraire). Bombardé maître d'oeuvre des coups de pieds arrêtés, Estrada enroule le cuir dans la surface. Bocaly devance de la tête Diarra et Montpellier démarre idéalement le second acte (1-0, 47e). Le premier but en Ligue 1 de l'ex-latéral droit de l'OM a le don de secouer alors les Bordelais. Gourcuff oblige Jourdren à un arrêt réflexe du pied gauche (54e), avant que Cavenaghi ne tente une reprise acrobatique suite à une longue ouverture (60e). Juste avant de laisser sa place à Bellion, Gouffran met également Jourdren à contribution (66e). Les champions de France 2009 ont repris l'ascendant mais la solidarité montpelliéraine pollue les attaques girondines tout en gardant la capacité de contrer rapidement. A 20 minutes de la fin, Tigana a effectué ses trois changements dont celui de Gourcuff (touché par Pitau) par Jussiê. Rien n'y fait malgré un coup de tête de Sané de peu à côté du cadre, le jeune défenseur des Marine et Blanc ayant été, faut-il le dire, retenu par le maillot (78e). Les fautes se multiplient du coté des Montpelliérains qui récoltent quatre avertissements entre la 77e et la 93e. Une manière comme une autre diront certains de conserver le score. Depuis la saison dernière, le promu héraultais a semble-t-il retenu des leçons. Une chose est certaine, son style est toujours viril.