Montpellier peut-il le faire ?

  • A
  • A
Montpellier peut-il le faire ?
@ Maxppp
Partagez sur :

HANDBALL - Sans Karabatic, ça s'annonce compliqué face à Tchekhov.

HANDBALL - Sans Karabatic, ça s'annonce compliqué face à Tchekhov.René-Bougnol connaît désormais sa mission. La salle montpelliéraine, partenaire des plus grands exploits du MAHB sur la scène européenne depuis le début des années 90, livrera son dernier combat, peut-être le plus difficile, samedi, lors du quart de finale retour de Ligue des champions face à Tchekhov. Et les hommes de Patrice Canayer auront bien besoin de leur huitième homme pour le dernier match européen disputé dans cette vieille enceinte, bientôt remplacée par une nouvelle salle de 10 000 places. Car, la mission s'annonce plutôt délicate pour les Héraultais, qui doivent remonter cinq buts après leur défaite du match aller en terre moscovite (32-27).Si l'on a allègrement évoqué la facilité d'un tirage qui leur offrait Tchekhov plutôt que Barcelone ou Hambourg, la donne a désormais beaucoup changé. Il y a une semaine c'était Vid Kavticnik, le meilleur buteur montpelliérain en Ligue des champions, qui était contraint de déclarer forfait pour une lésion à la cuisse. Son meilleur ami, Nikola Karabatic l'a rejoint à l'infirmerie, mercredi, après avoir subi une terrible béquille du poète Ratvortsev, qui sera malgré tout absent lui aussi. Après examen, le capitaine languedocien souffre finalement d'une petite déchirure, qui laisse un collectif orphelin. "A nous de voir comment pallier cette absence. Avec, par exemple, la confirmation de jeunes joueurs qui se sont révélés récemment dans la haute compétition", veut pourtant positiver Patrice Canayer, sur le site officiel du club.Canayer: " Ce n'est pas une histoire de révolte ou d'envie"C'est pourtant le rouage principal de son groupe qui doit déclarer forfait. Véritable capitaine de route, l'international a souvent gardé la tête de son équipe hors de l'eau cette année. Charge désormais à William Accambray de confirmer son formidable talent, ou à Mladen Bojinovic, sorti du placard histoire de livrer encore quelques services à son club depuis désormais huit ans. De son côté, si Michaël Guigou est bien remis de sa blessure, il n'entrera en jeu qu'en cas de besoin, sa cheville pouvant rechuter en cas d'effort trop violent. Samuel Honrubia devrait donc une fois de plus occuper le poste d'ailier gauche, où il lui sera demandé un peu plus de régularité au niveau de la finition.La marge de manoeuvre semble donc très serrée pour la joyeuse bande du MAHB. La clé devrait se trouver en défense, secteur de jeu qui a permis à Montpellier de garder la tête haute en Russie grâce notamment à une 6-0 plutôt efficace. Wissem Hmam, homme de base de la défense, devra pour cela éviter de prendre deux exclusions temporaires en début de match, comme à Moscou. Côté psychologique, alors qu'un esprit de révolte aurait pu être invoqué par leur coach, le pragmatisme est plutôt de rigueur. "Ce n'est pas une histoire de révolte ou d'envie. La question est de savoir si cette équipe a suffisamment de force tactique, de force physique et de force mentale pour battre Moscou d'une part, et de la battre par plus de 5 buts d'écart". Le Final Four de Cologne passe par là.