Montpellier ne lâche rien

  • A
  • A
Montpellier ne lâche rien
Partagez sur :

Tout comme le PSG, qui s'est imposé contre Caen (4-2), Montpellier a dû batailler ferme pour venir à bout de Nancy (2-0), samedi lors de la 12e journée de Ligue 1. Un succès acquis dans la dernière demi-heure grâce à Giroud (61e) et Camara (73e). Au classement, les Héraultais restent dauphins du leader, à trois longueurs des Parisiens.

Tout comme le PSG, qui s'est imposé contre Caen (4-2), Montpellier a dû batailler ferme pour venir à bout de Nancy (2-0), samedi lors de la 12e journée de Ligue 1. Un succès acquis dans la dernière demi-heure grâce à Giroud (61e) et Camara (73e). Au classement, les Héraultais restent dauphins du leader, à trois longueurs des Parisiens. Le PSG et Montpellier sont à la lutte sur tous les fronts. En tête de la Ligue 1, d'abord, les Héraultais étant les seuls jusqu'ici à suivre le rythme imprimé par les Parisiens, qui comptent toujours trois longueurs d'avance sur leur dauphin. Au classement des buteurs, ensuite, Olivier Giroud ayant rejoint samedi soir, lors de la 12e journée, un Kevin Gameiro qui est lui resté muet contre Caen au Parc des Princes (4-2). L'attaquant montpelliérain, qui a mis son équipe sur les rails d'une victoire poussive mais précieuse face à Nancy (2-0), et son homologue francilien en sont désormais à huit réalisations chacun. Le but qu'Olivier Giroud a inscrit à la Mosson devant l'ASNL, à l'heure de jeu (1-0, 61e), n'est pas le plus beau de sa carrière puisque c'est en voulant centrer qu'il a lobé le portier lorrain Guy Rolland Ndy Assembé. Mais qu'importe. La réussite de Giroud C'est grâce à ce petit coup de pouce du destin que Montpellier s'est vraiment libéré dans une rencontre assez fermée en première période, les Nancéiens ayant parfaitement verrouillé les débats. "J'ai eu beaucoup de réussite sur ce but parce que je voulais centrer. Surtout que mon pied droit, ce n'est pas trop ça... Mais c'est au fond, tant mieux pour l'équipe, a réagi Olivier Giroud sur Foot+. Il fallait être patient ce soir, parce que Nancy venait pour prendre un point. Ils étaient regroupés défensivement, et on avait envie de contourner ce bloc. Ça s'est décanté en seconde période." Si les Lorrains ont surtout opéré en contres, ils n'ont pas énormément mis en danger leurs hôtes, à part peut-être sur une tentative hors cadre de Daniel Niculae (52e). Et, une fois devant au score, le MHSC n'a plus tremblé, le deuxième but signé Souleymane Camara (2-0, 73e) venant récompenser leur domination technique. "On a fait une bonne entame de match. On a réussi à contrer cette équipe, ensuite ça a été plus difficile en seconde mi-temps, a déploré Lossémy Karaboué. Le but de Giroud nous a fait du mal et on n'est pas arrivé à réagir. On va gommer ce qui a été mauvais ce soir pour progresser et remporter des matches." Ça devient urgent pour l'ASNL, qui compte déjà deux points de retard sur Nice, le premier non relégable.