Montpellier n'est pas invincible

  • A
  • A
Montpellier n'est pas invincible
Partagez sur :

Invaincu jusqu'alors cette saison, en championnat comme sur la scène européenne, Montpellier est tombé, dimanche lors de la 4e levée de Ligue des champions, subissant la loi de Copenhague (31-29). Passés à côté de leur entame de match, les joueurs de Patrice Canayer ont bataillé en vain pour refaire leur retard. Les voilà contraints de partager le leadership de leur poule avec les Danois.

Invaincu jusqu'alors cette saison, en championnat comme sur la scène européenne, Montpellier est tombé, dimanche lors de la 4e levée de Ligue des champions, subissant la loi de Copenhague (31-29). Passés à côté de leur entame de match, les joueurs de Patrice Canayer ont bataillé en vain pour refaire leur retard. Les voilà contraints de partager le leadership de leur poule avec les Danois. De quoi nourrir nombre de regrets... Au vu de sa prestation en seconde période, Montpellier avait les moyens de s'imposer à Brondby ce dimanche. Las, les Karabatic et consorts ont tendu le bâton pour se faire battre par la redoutable armada de Copenhague, cueillis à froid (4-0) et très vite décrochés au tableau d'affichage (10-4 puis 13-7 et même 20-10 à la 28e minute). Un handicap trop lourd pour prétendre à la gagne sur le terrain d'une formation danoise qui n'a que peu à envier aux Leon et Kiel. Invaincu cette saison en D1 comme en Ligue des champions, crédité dans cette dernière compétition de deux succès probants sur les Espagnols et Allemands suscités, le MAHB a craqué, après onze victoires de rang. La faute à une entame de match catastrophique, à un défaut d'agressivité dont Copenhague a su tirer profit, par le biais de ses canonniers Sigurdsson et Ekberg notamment. Attendu, le duel Karabatic-Hansen, déjà éprouvé lors de la finale du Mondial 2011, a clairement tourné à l'avantage du second ce dimanche... "Ça va être aussi dur que Kiel, ça va être un gros match", nous avait confié "l'Expert" cette semaine, soulignant toutefois le potentiel d'un Montpellier "sûr de ses forces" et capable de "gagner partout". Cette équipe irrésistible, il a fallu attendre le deuxième acte pour la voir à l'oeuvre à Brondby, sous l'impulsion des Tej, Guigou et autre Gajic. 10-17, tel aura été le score de la seconde période en faveur des champions de France. Insuffisant malheureusement pour refaire un retard de neuf buts à la pause (21-12). Finalement défait 31-29 après être revenu à un petit but (29-28), le MAHB n'est plus seul en tête de son groupe, rejoint ce soir par son bourreau au lendemain du match nul entre Leon et Kiel (28-28). Avec deux rencontres à venir face aux Hongrois de Szeged, les Montpelliérains ne devraient toutefois pas tarder à repartir de l'avant...