Montpellier loupe l'occasion

  • A
  • A
Montpellier loupe l'occasion
@ Le Midi-Libre
Partagez sur :

LIGUE 1 - Montpellier est accroché par Toulouse, et ne remonte pas sur le podium.

LIGUE 1 - Montpellier est accroché par Toulouse, et ne remonte pas sur le podium. Rolland Courbis n'aura pas porté chance. Alors que leur ancien entraîneur était venu rendre visite à l'équipe qu'il a fait monter en Ligue 1, les Montpelliérains n'auront pas su saisir l'occasion qui leur était offerte: celle de monter sur le podium. Tenus en échec par Toulouse alors qu'ils menaient encore à la fin du temps réglementaire, les Héraultais enchaînent donc un quatrième match sans victoire et laisse un peu plus le duo Marseillo-auxerrois s'envoler en tête. En revanche, la lutte pour l'Europe s'annonce passionnée, notamment en compagnie de Lyon et Bordeaux, comme l'a expliqué Tino Costa au micro de Foot +, au terme de la rencontre: "On va s'accrocher, on y a été tellement dans ces places". Le MHSC prend les choses en main d'entrée et c'est d'ailleurs Tino Costa qui se procure la première occasion de la rencontre en obligeant Olivier Blondel à s'employer sur un coup franc de plus de 28 mètres (13e). Ce n'est que partie remise pour lui puisque suite à un contre supersonique mené par Younès Belhanda, l'Argentin prend le dessus sur Mathieu Berson pour tromper le portier toulousain du pied droit (1-0, 32e). Toulouse ne se laisse pas faire et Daniel Congré, de la tête, contraint Geoffrey Jourdren de sortir le grand jeu (41e). Au moment de rejoindre les vestiaires, les Héraultais mènent donc à la marque face à des Toulousains sans doute un peu trop timides, à l'image d'un André-Pierre Gignac, seul au monde en attaque. Costa: "On n'a pas su tuer le match" De retour sur le pré, l'attaquant international se montre un peu plus fringuant, bien aidé par un milieu de terrain enfin plus entreprenant, mais, sur un centre de Ebondo, "Dédé" ne cadre pas sa frappe (67e). Une occasion qui a le don de réveiller les coéquipiers de Grégory Lacombe, mais ce dernier voit par deux fois ses frappes repoussées par Blondel (68e, 69e). La fin de match est finalement toulousaine, et les hommes d'Alain Casanova, qui n'ont pourtant plus rien à jouer dans ce championnat, ne comptent pas laisser filer la rencontre. Ainsi, Moussa Sissoko dévisse tout d'abord sa frappe (68e), avant que M. Thual décide de ne pas siffler une main de Mapou Yanga-Mbiwa (88e). Au final, c'est Colin Kazim-Richards qui va faire la différence en catapultant un centre du jeune Adrien Regattin dans le but montpelliérain (1-1, 92e).