Montpellier, la saison est lancée

  • A
  • A
Montpellier, la saison est lancée
Partagez sur :

La saison de Montpellier en Top 14 semble bel et bien lancée. Vendredi, à l'occasion de l'ouverture de la 7e levée du championnat, les Héraultais sont allés s'imposer (26-17) sur la pelouse de Bayonne, décrochant ainsi une deuxième victoire de rang. Au contraire, le Racing-Métro 92 s'enlise fortement, battu pour la deuxième fois consécutive, à Bordeaux-Bègles vendredi. Clermont, vainqueur (29-13) d'Agen, se rassure.

La saison de Montpellier en Top 14 semble bel et bien lancée. Vendredi, à l'occasion de l'ouverture de la 7e levée du championnat, les Héraultais sont allés s'imposer (26-17) sur la pelouse de Bayonne, décrochant ainsi une deuxième victoire de rang. Au contraire, le Racing-Métro 92 s'enlise fortement, battu pour la deuxième fois consécutive, à Bordeaux-Bègles vendredi. Clermont, vainqueur (29-13) d'Agen, se rassure. BAYONNE-MONTPELLIER: 17-26 Voir aussi: La feuille de match Montpellier démarre enfin sa saison avec cette belle victoire obtenue sur la pelouse de l'Aviron Bayonnais (17-26), pour le compte de la 7e journée du Top 14. Bien mal placées au classement, les deux équipes se doivent de réaliser un résultat et ce sont les locaux qui se mettent les premiers en évidence. Boyet inscrit une pénalité pour Bayonne (3-0, 4e) avant que Bustos n'égalise pour les Héraultais (3-3, 24e). La première étincelle attendue par le public de Jean Dauger se produit à la demi-heure de jeu avec cet essai signé Visensang (8-3, 30e), essai transformé par Boyet (10-3, 31e). Mais le MHR revient une nouvelle fois, inscrivant à son tour un essai transformé, oeuvre de Doumayrou (10-10, 39e). A la pause, tout reste à faire ! Le jeu reprend et Montpellier repart sur les mêmes bases qu'en fin de première période. A la pénalité de Bustos (10-13, 50e) s'ajoute l'essai de Tulou, transformé par ce même Bustos (10-20, 65e), avant que Laguarde n'y aille de son drop (10-23, 72e). Après une ultime pénalité de l'intenable Bustos (10-26, 76e), Bayonne connait un sursaut d'orgueil et inscrit un essai bien trop tardif (15-26, 77e). Au final, les Héraultais l'emportent 17-26 et lancent probablement leur saison ! Au classement provisoire, Bayonne dégringole en 12e position, juste derrière son adversaire du soir. Prochains matches: Brive-Bayonne ; Montpellier-Castres BORDEAUX-BEGLES-RACING METRO 92: 22-18 Voir aussi: La feuille de match Belle victoire de Bordeaux-Bègles au stade Chaban-Delmas face au Racing-Métro 92 (22-18), vendredi soir, à l'occasion de la 7e journée de Top 14. Avec un vent légèrement favorable, les Parisiens ont outrageusement dominé la première période, se détachant après trois pénalités de Wisniewski (15e, 23e, 34e, 0-9). Mais sur une saute de concentration, les Racingmen encaissent un essai de Rey transformé par Reihana qui fait renaître l'espoir côté bordelais (40e, 7-9). Au retour des vestiaires, la rencontre change complètement de physionomie et les Parisiens enchaînent les pertes de balles et fautes idiotes. Fraser (44e, 52e, 59e, 16-12) redonne l'avantage aux siens. Et si Wisniewski réalise un 100% (69e, 76e, 19-18), le jeune Lopez réussit une entrée fracassante et assure le succès bordelais (73e, 79e, 22-18). C'est la deuxième défaite de rang pour le Racing-Métro 92 après celle enregistrée à Bayonne (27-23). Bordeaux-Bègles glane en revanche de précieux points dans l'optique de son maintien et tient même, de l'aveu du capitaine Clarkin, son match-référence de ce début de saison. Prochains matches: Toulouse-Bordeaux-Bègles ; Racing-Métro 92-Toulon BRIVE-BIARRITZ: 32-7 Voir aussi: La feuille de match Les Brivistes, qui attendaient leur première victoire à domicile, n'ont pas fait les choses à moitié. Ils l'ont emporté nettement (32-7) avec quatre essais à la clef et le point du bonus offensif en prime. Biarritz s'est montré très décevant dans cette partie à sens unique. Il n'y a pas de temps mort dans ce match. Brive s'installe d'emblée dans le camp adverse et pousse les Biarrots à la faute, mais Caminati manque une tentative aux environs de la ligne médiane (3e). La domination corrézienne est récompensée par une nouvelle pénalité, réussie cette fois par Bélie (3-0, 13e). Les Basques, méconnaissables, subissent de plus en plus et encaissent un essai par l'inévitable Bélie, bien décalé par Bias (8-0, 39e). Avec la transformation, les Brivistes mènent 10-0 à la pause. Un avantage mérité vu la physionomie de la rencontre. Au retour des vestiaires, Bélie sort sur blessure (44e), mais la volonté des Brivistes ne s'en trouve pas altérée. Caminati ajoute une nouvelle pénalité (13-0, 46e). Le carton jaune de Johnstone (53e) enfonce définitivement les Biarrots qui encaissent trois essais en un quart d'heure : par Uys (55e), un de pénalité (62e) et par Claassen (71e). A 32-0, la messe est dite, mais les Basques sauvent l'honneur sur un essai en contre de Peyrelongue, transformé par ce dernier (32-7, 74e). Au classement, Brive remonte à la 9e place et Biarritz s'enfonce dans les profondeurs (13e) juste devant le LOU, qui compte tout de même un match en moins. Prochains matches: Brive-Bayonne ; Biarritz-Lyon OU CLERMONT-AGEN: 29-13 Voir aussi: La feuille de match Clermont a largement dominé Agen (29-13) pour le compte de la 7e journée du Top 14. Mais les Auvergnats ont du s'employer en fin de match pour éviter une mauvaise surprise. Les hommes de Vern Cotter démarrent en trombe. La grande révélation de ce début de saison clermontois, Jean-Marcellin Buttin, récupère une chandelle dans les bras de Fonua, efface deux défenseurs et envoie Fofana à l'essai (7-0, 2e). Dominateur dans presque tous les secteurs du jeu, Clermont creuse progressivement l'écart au pied par leur recrue David Skrela (5/5 au pied ce soir). Sans forcer outre-mesure leur talent, les Jaunards virent tranquillement en tête à la pause (16-6). Clermont veut tuer le match dès la reprise. Alors que Tian laisse les visiteurs à quatorze pour contestation (48e), les Clermontois sont tout près d'arriver à leurs fins... Mais Vosloo échappe le ballon au moment d'aplatir (52e). Après avoir fait le dos rond pendant vingt minutes, les Agenais remettent la main sur le ballon. Leur persévérance est récompensée par un essai de Tain (19-13, 69e). Piqués au vifs, les locaux ne laissent pas le doute s'installer et plient définitivement le match grâce à une pénalité de James (75e) et un essai en force de Buttin (29-13, 78e). Clermont remporte sa sixième victoire de la saison et prend la deuxième place au classement provisoire. Agen repart sans rien, mais confirme la bonne impression laissée par son début de saison. Prochains matches: Perpignan-Clermont ; Agen-Stade Français