Montpellier, la force de l'habitude

  • A
  • A
Montpellier, la force de l'habitude
Partagez sur :

Sans surprise, Montpellier s'est imposé à Ivry (21-34) ce jeudi, lors de la 4e journée de Division 1. Menacés en début de match, les champions de France ont pris le dessus en seconde période face à une équipe ivryenne accrocheuse. Comme Chambéry la veille, les hommes de Patrice Canayer restent invaincus depuis le début de la saison.

Sans surprise, Montpellier s'est imposé à Ivry (21-34) ce jeudi, lors de la 4e journée de Division 1. Menacés en début de match, les champions de France ont pris le dessus en seconde période face à une équipe ivryenne accrocheuse. Comme Chambéry la veille, les hommes de Patrice Canayer restent invaincus depuis le début de la saison. Entre deux matches de Ligue des champions, Montpellier poursuit sa routine du Championnat où les victoires s'enfilent comme des perles. Après les Espagnols de Leon (38-34) et avant de se rendre à Kiel dimanche, le champion de France en titre a donc fait un détour par Ivry, pour le compte de la quatrième journée de Division 1. Comme on pouvait s'y attendre, les Montpelliérains ont quitté la salle Pierre-Charpy avec leur quatrième succès en poche depuis le début de la saison (21-34). Mais les Franciliens leur ont posé quelques problèmes au cours d'une rencontre devenue tendue entre les deux équipes en raison de décisions arbitrales parfois litigieuses. Sentant peut-être les Héraultais fébriles, les joueurs de Pascal Léandri ont cherché à les titiller autant que possible. Au tableau d'affichage d'abord, ce qu'ils sont parvenus à faire pendant plus de quarante minutes. Mais aussi dans l'engagement et la combativité. Un peu trop sans doute puisque le tournant du match a découlé de deux exclusions temporaires des Ivryens, alors qu'ils venaient de passer devant Montpellier au score juste au début de la seconde période (15-14). La froide machine montpelliéraine s'est alors mise en marche, distillant par instants quelques coups de génie signés Dragan Gajic, le meilleur marqueur de la rencontre (neuf buts), et Vid Kavticnik (cinq buts). La dernière défaite de Montpellier en D1 remonte au début du mois de novembre 2010, soit onze mois d'invincibilité sur la scène hexagonale. Chambéry, son principal adversaire, l'avait emporté en Savoie (34-31). Mais Ivry n'a pas l'effectif chambérien et s'est logiquement heurté au talent disponible à tous les postes de la formation de Patrice Canayer. Très faciles dans le dernier quart d'heure, les Montpelliérains ont alors creusé un écart définitif (21-34). "Ça ne reflète pas trop le match, a estimé Michaël Guigou devant la caméra de Canal+ Sport. Il nous manque un peu de rythme et d'efficacité, dimanche (face à Kiel) ce sera différent, avec du gabarit. Il y a du boulot mais l'équipe est en place, il manque un peu de tout quand même, de la fluidité notamment." Des réglages que la force de l'habitude devrait effacer rapidement.